vendredi 31 mars 2017

Au fond du jardin


Un banc oublié
Frémit
et les mots
En plein vent
frissonnent
peut-être ou
S’évaporent
en livre posé en suspension
ouvert à toutes les pages
de l’air ambiant  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire