vendredi 3 février 2017

Faire son cinéma 12



UN PARAPLUIE POUR TROIS
Film raté sur les réductions budgétaires à la météo.
Un film qui a beaucoup pris l'eau, fatalement, mais qui ne nous empêche pourtant pas de rire comme des baleines.
Humide.

PATROUILLEUR 109

A voir en premier (même en avance rapide) pour apprécier et mieux comprendre les suites :
Le patrouilleur sang neuf, Le patrouilleur cent dix, Le patrouilleur sent l’œuf et –enfin- le patrouilleur s’enlise.

LE BON LA BRUTE ET LE TRUAND
Film allégorique sur les relations entre des candidats aux primaires, avant pendant et après l'élection.
Le spectateur ressort songeur et frustré de la projection :
Qui fait le bon ?

8 commentaires:

  1. Les bons aux primaires ? On dira des beaux, des brutes et des truands.
    Quoi qu'il en soit c'est vrai, le spectateur est frustré, comme ici en Belgique, région liégeoise, on est dans la lessive des mandats cumulés, jetons de présence (ou d'absence), etc... Quel film !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout ça sent l'eau de vaisselle d'une cuisine peu ragoûtante certes ...

      Supprimer
  2. Quand Monsieur K s'en mêle, le cinéma s'emballe, les patrouilleurs s'embrouillent les parapluies s'en vont, les allégories s'embourbent ... bref ça me fait bien marrer :-)

    RépondreSupprimer
  3. @K, @Christw : un seul titre s'impose : "Il ne faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant qu'ils nous font pas comment réussir quand on est con et pleurnichard...

      Supprimer
  4. À écouter le billet de François Morel de ce matin sur France Inter, parfait! (du travail fictif pour tous)
    https://www.franceinter.fr/emissions/le-billet-de-francois-morel

    Oui, je suis un peu hors sujet, pardon, pardon...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai écouté, et c'est pas exactement hors sujet ! Merci.

      Supprimer