vendredi 9 septembre 2016

Vertige, vide et insanités

Je ne reconnais même pas ma mère sur une photo.
Je devrais peut-être faire de la politique.

Cet extrait que j'avais noté en mai dernier 
à la lecture d'Indépendance de Richard Ford, 
deuxième roman de la "série" des Frank Bascombe, 
m'est revenu en tête allez savoir pourquoi ces derniers jours...

10 commentaires:

  1. alors que Dieu reconnaît les siens, dieu est il un homme politique?

    RépondreSupprimer
  2. Mon cher jacques,
    il était dit "Dieu reconnaîtra les siens"
    rien ne me dit que ce futur se soit accompli,
    ce qui à la fois compromet votre hypothèse,
    permet d'entretenir celle de la non existence de Dieu
    et d'ailleurs... mon cher jacques
    ce message d'outre-tombe si je ne m'abuse laisse penser que vous avez peut-être la réponse, pour une fois, au lieu de la question.
    Bien à vous
    ;-)


    RépondreSupprimer
  3. ce que cette annotation me dit, c'est: "Je ne reconnais pas mon enfant sur cette photo, il doit faire de la politique".

    RépondreSupprimer
  4. Plutôt drôle.
    Suite de la citation, " comme ça je pourrai l'assassiner sans remords aucun."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Typique de l'ironie acide de Ford, sans avoir l'air d'y toucher.
      Et si je puis dire, à propos de votre commentaire, je vous reconnais bien là !!!

      Supprimer
  5. Je reconnais ma mère même sur une photo.
    Je ne devrais peut-être pas faire de la politique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alternative supplémentaire pour faire méditer... !

      Supprimer
  6. Je reconnais que tirer une photo de ma mère n'était peut-être pas très politique, mais qu'après avoir fait de la politique je me souvenais tout de même encore bien d'elle, c'est pourquoi j'ai arrêté avant que ça s'aggrave.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce fut sage mais sans doute y a-t-on perdu collectivement ;-)

      Supprimer