samedi 24 septembre 2016

Sur pied


En quête d’inspiration
Le poète au pied du mur
Avait l’air d’un maçon
Les deux pieds dans le béton
En quête d’inspiration
Le poète faisait le pied de grue
Rien ne venait, il était pieds et poings liés
ça lui cassait les pieds
que pourtant il assemblait
d’arrache-pied
Luisant de transpiration
il avait la tenace impression
de s’être levé du pied gauche
L’incertitude de la rime
Lui coupait l’herbe sous le pied
Il se sentait colosse
aux pieds d’argile
ne valant guère qu’un centime
Il avait beau faire des pieds des mains
la muse volatile traînait des pieds
lui retournant des pieds de nez
au pied levé, ah c’est malin ! 
Ah, s’emportait-il à pied d’œuvre
Maudites soient ces sacro-saintes règles
versifier à tout prix sur un pied d’égalité
me donne l'impression
de me tirer une balle dans le pied ...
Pas de quoi se remettre sur pied
quand on est sur le pied de guerre
Il se résolut donc à un appel  du pied
trouva enfin sa muse
Ça lui ôta une épine du pied
Il sut de nouveau sur lequel danser
put le mettre à l’étrier :
il tomba à ses pieds,
il avait désormais
Chaussure à son pied
Et ce fut bientôt le pied
Cette histoire lui fit les pieds.
Il prit l’histoire au mot, 
au pied de la lettre :  
Il en tira un poème.

16 commentaires:

  1. C'est un panard , que dis-je !c'est un anapeste !
    si tes arpions , l'ami, sont aussi lestes, tu iras loin...


    RépondreSupprimer
  2. les poètes vont toujours à pied et finissent parfois sur un piédestal ;)

    RépondreSupprimer
  3. Bon, ces pieds ne cassent pas les pieds, loin de là. Je dirais même plus, ils nous font sourire.
    Après le pied, la main ? Et là vous ferez des pieds et des mains ;)

    RépondreSupprimer
  4. Tu n'as eu besoin d'aucun coup de pied ni de main, rien que doigts et tête, chapeau!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais à pied d'oeuvre sans main d'oeuvre.

      Supprimer
  5. Tout va bien quand le poète tient sur ses iambes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà un commentaire de première main ;-)

      Supprimer
  6. C'est pas du jus d'chaussette,
    De la bibine pour les pieds plats
    D'la pouésie pied-d'alouette
    Du rififi pour les stropiats

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah la bougresse
      voilà comme ça mousse
      Quand l'archiduchesse
      vient à la rescousse
      signal de détresse
      de secours la trousse
      sur pied la poétesse
      c'est du pamplemousse

      Supprimer
  7. Au pied levé, bien entendu...
    ;-)

    RépondreSupprimer