lundi 12 septembre 2016

Quarante cas



Le charmeur de serpents n’avait pas de pieds,
La femme à barbe se mourait d’ennui,
Les oiseaux de malheur poussaient la symphonie,,
Le marchand de biens avait beaucoup de malles,

Le chauffeur de salle se croyait tout permis,
Le chasseur de têtes fusillait du regard,
Le coureur de fond  piquait dans le tiroir-caisse,
Le contrôleur du train de 21h07 était plutôt réservé,

L’homme sandwich redoutait les pique-niques,
Le marchand de journaux cherchait les fées d’hiver, 
L’avaleur de sabres avait peur des couleuvres,
L’homme-tronc ne pouvait les piller,

Le cheval de Troyes ne pensait qu’à Sète
Le lanceur de couteaux avait du vague à lame,
La tireuse de cartes avait toujours un plan B,
Le banquier d’affaires prenait son pain au marché,  

Les livreurs de pizzas se tiraient dans les pattes,
Le cracheur de feu économisait sa salive,
Le bouilleur de cru avait testé son QI,
L’homme de paille aspirait à un second souffle,

L’accordéoniste de bar  jouait en marcel, 
Le lanceur d’alerte évitait les boomerangs,
Le veilleur de nuit visionnait sans fin «Le jour le plus long » ,
Le voleur de chevals ignorait le pluriel,

Le faucheur de blé n’avait rien volé,
Le pêcheur de truites n’aimait pas le chou vert,
Le collectionneur de sourires était sur les dents,
Le rouleur de mécaniques avait une bille de clown,

Le chien de ma chienne préférait manger froid,
Le début de la fin craignait les haricots,
L’artiste de rue ne sortait jamais de chez lui,
Le conducteur de bus se sentait isolé,

La marchande d’allumettes partait à Stockholm,
Le pilote de ligne n’avait rien tiré d’elle,
Le marchand de glaces était né à Versailles,
Le coiffeur pour dames refusait les poteaux,

L’étoile de shérif voulait changer de branche, 
Le laveur de carreaux aimait le lèche vitrines,.
Le chanteur de charme se promenait dans les bois,
Le loup de mer n’y était pas.

14 commentaires:

  1. Le pêcheur de truites qui n’aimait pas le chou vert , et autres Kpitreries , voilà c'est ce que tes vers à l'âme sont...( oui mais bon j'ai appelé Boby à la rescousse qu'était né au chili))

    RépondreSupprimer
  2. c'est cadeau, un petit rafraichissement du lundi
    http://www.bing.com/videos/search?q=+pense+b%c3%aate+les+couples&&view=detail&mid=7F54E241C56FE1EC08167F54E241C56FE1EC0816&FORM=VRDGAR

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci.
      Il me semble partager leur approche du texte ici.

      Supprimer
  3. ... Du coup le conseiller de Pôle Emploi faisait la queue devant son propre bureau.

    Merci pour cette virtuose, vertigineuse liste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eu une pincée d'absurde une...
      Allégorie de la bureaucratie ?

      Supprimer
  4. et que dire du marchand de sommeil ? Rupture de stock? Ca donne envie de jouer ces subtiles aKrobaties dont tu as le secret !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A force, me Ksserai-je la gueule ?

      Supprimer
    2. Même si c'était le K, ça ne fait pas mal. Ah, juste un bémol pour l'accordéoniste de bar ... je le verrai bien jouer en salle, et tant pis pour Marcel :-)

      Supprimer
    3. Et ça chauffera quand même ;-)

      Supprimer
  5. Je me suis laissé dire que le bouilleur de cru lisait l'Album de la comtesse.

    RépondreSupprimer
  6. Que faire
    sans un loup de mer:
    jour amer

    Bravo pour ces trouvailles, drôles, parfois absurdes aussi.

    RépondreSupprimer
  7. Merci, décalages et doubles fonds parfois...;-)

    RépondreSupprimer