mercredi 28 septembre 2016

Presque dix


Partagé entre la boule et le moral
Zéro
En homme averti qui pourrait valoir plus
Un
(Là où s’imposent en nombre les précautions )
Deux
(Et certains ménages qui ne sont pas la règle)
Trois
Il descendit les escaliers d’un de ces matins
Quatre
Quand surgit soudain le mystère des doigts du mouton à la patte de trop
Cinq
Tel un coup de dé, même les pieds sous terre, Jojo
Six
Langue dans sa bouche pour céder aux péchés capitaux 
Sept
Là il s’embarqua, sortie d’usine dans le grand
Huit
Attiré preuve ultime par l’odeur du
Neuf

12 commentaires:

  1. presque frustrant sans le dix de der

    RépondreSupprimer
  2. Une expression espagnoles qui me plaît beaucoup, pour qualifier quelqu'un d'inutile (sans viser personne of course).
    "Es un cero a la izquierda" (c'est un zéro à gauche...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh c'est bon, et je pense qu'on peut sans mal le connoter politiquement ;-)

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Ah on peut s'en dire des choses sur ce mode !

      Supprimer
  4. Le zéro à gauche de Colo me plait beaucoup mais que ta contine/comptine est savoureuse ! Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Edmée, merci également, car c'est pas toujours savoureux à la contine.

      Supprimer