jeudi 16 juin 2016

Biosphère spiralée (2/2)


La maîtresse des hérissons laisse abattre l’appétit des fourmis
Le rire des abeilles laisse tomber la leçon du gorille
La confusion du serpent laisse augurer l’amnésie de l’éléphant
Les monologues des singes laissent coi le boss du dromadaire
Les amours des chenilles laissent dans l'ombre la joie des crocodiles
La fuite de l’ours laisse en plan la secte des cloportes
L’antre des alligators laisse sur le carreau le corridor de la limace
La misère des araignées laisse en l'état la fièvre du cheval
La perplexité des hirondelles laisse filer la part du lion
La fatigue des crevettes laisse reposer  les écrits des oursins
La précision des cigales laisse indemne les cuisses des grenouilles
Les travers d’une girafe laissent passer la marée de rats
La surprise de la méduse laisse en liberté la pensée de l’huître
L’éther des vers laisse faire la sphère de l’eider
L’escapade de l’espadon laisse fuir la cave de l’escargot  
L’oreille de la puce laisse entendre  le malaise des cigognes
Le changement de thon laisse sceptique la maman des poissons






(c) Encore plus très librement inspiré de http://www.omerpesquer.info/untitre

8 commentaires:

  1. plaisante version de la vie des bêtes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ou...
      quand a vie des bêtes supplante la vie des animaux !

      Supprimer
  2. Toutes ces bêtes en laisse nous mettent en liesse !

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. Le poulet du fermier évite le bleu de l'uniforme.

      Supprimer
  4. Que c'est amusant, drôle!
    Les écrits des oursins m'intriguent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant rien d'extraordinaire, il s'agit des notes et publications d’un genre de zoophytes à coquille calcaire hérissée d’épines mobiles.
      ;-)

      Supprimer