mercredi 4 mai 2016

Une pincée de plus de Peter Bakowski ?















(c) éditions Bruno Doucey 2015
LE CŒUR A TROIS HEURES DU MATIN

4 commentaires:

  1. Avec grand plaisir ! Et je crois bien que je connais aussi cet endroit.

    RépondreSupprimer
  2. La solitude qui perd son armure, ça désarme illico.
    Merci, j'aime vraiment beaucoup.

    RépondreSupprimer