jeudi 19 mai 2016

The Wishbone Effect - la traque


Malcolm Wishbone* n’en menait pas large et, dans un sens, c’était normal dans ce boyau étroit.

Les manœuvres dilatoires contées dans l’épisode 2 ** avaient duré un temps.
Désormais celui de la fuite était venu.
Palmer et Lewis étaient sur les dents et sur ses traces.

Dans l’épisode 3, qui ne sera pas narré, une sorte de marabout bout de ficelle de l’improvisation que Malcolm aurait pu faire breveter s’il n’avait rien eu d’autre à faire avait servi de stratégie pensée et organisée. Ce qui présentait des limites.
Parmi lesquelles courir en soutane ne fut pourtant pas la plus contraignante.

Malcolm le réalisait en se faisant l’effet d’une bulle coincée dans un mauvais trip.. 
Il regrettait déjà d’être descendu.
Comme il le redoutait plus tôt pour d’autres raisons. Pas une habitude à prendre pensa-t-il.

Des les premiers pas, il s’était raclé le bras gauche contre une paroi. Un peu plus loin il se dit qu’il aurait dû mettre des bottes. Comme s’il fallait en rajouter, il n’y voyait goutte à goutte alors qu’il les entendait parfaitement suinter dans une espèce de lointain proche et angoissant.
Cela résonnait et bien mieux que lui pour savoir que faire.
Hésitant, ce qui le ralentissait, il ne savait quel tunnel emprunter à chaque raccordement.
Perdant ses repères, il piétinait et repassait aux mêmes endroits, ce qui rallongeait son chemin. Mais était-ce si sûr ?
Un bref instant il sombra dans l’optimisme, se disant que ses poursuivants vivaient les mêmes affres pour le rattraper.
En vain car cela ne suffit pas à rallumer la flamme et le réseau qu’il arpentait n’était plus qu’un labyrinthe lugubre où il s’attendait au pire. Et même plus.  

Puis ce fut une lueur faible dans le fond.  Non ! Palmer ou Lewis ?  L’un ? L’autre ? Les deux  ou même les trois après clonage de l’un des deux, mais lequel ? (…) ***

Fosse alerte. Et si c’était un passage donnant sur un raccourci ?
Catacombe commençait à rimer avec catastrophe, signe que ça n’allait pas bien fort.
Malcolm s’arrêta et écouta, ne percevant rien d’autre que le bruit du vent qui sifflait.
Mais où ?
Les perspectives étaient sombres.
Il avança.
Un son furtif et glissant lui fit penser de plus près à une apocalypse grouillante.
Rien de ce qu’il vit enfin ne le rassura.
Et le rat sourit.

 * * *



* Voir  (Avec-soutane-mais-sans-youpi) 

** voir (The-wishbone-effect) 

*** (…) version abrégée, ne me remerciez pas.
 

8 commentaires:

  1. Aaaaahhh Wishbone... Dear old good fellow ! So you're back... Signé Livingstone qui avait déjà trop attendu Stanley.

    RépondreSupprimer
  2. On est dans l'impasse (l'autre peut-être pas). L'issue, (bien que peu souhaitable pour le moment) est certainement dans la transparence de l'épisode manquant, petite lueur au bout du tunnel ...

    RépondreSupprimer
  3. Pour compléter le tout j'avais lu "une bulle coincée dans un mauvais slip" :(

    Surprise totale pour moi que ce Wishbone mais je me suis régalée et ai souri au rat...

    RépondreSupprimer
  4. Pourtant c'était mon hommage crypté à Nougaro, voyons !h
    Il y avait un autre petit cryptage d'ailleurs...

    J'envisage de faire apparaître Malcolm régulièrement !

    RépondreSupprimer
  5. Si le rat sourit, le rat roussit ? Et la souris ?

    RépondreSupprimer