dimanche 6 mars 2016

DEUX










Merci à paul(a) pour ce qui suit !

je suis penchée à la fenêtre

Le ciel 
Me dévisage

Le gravier des étoiles
Crisse
Dans les flots d'ombre
J'entends marcher les arbres
Pieds nus sur le givre

Ton nom jeté 
Fait s'enfuir
Les couleurs mortes

Le fil
De la mélancolie 
Me ligote à la nuit


Lise Mathieu "le bonheur ne dort que d'un œil"

6 commentaires:

  1. "Au bord mouillé
    d'une couleur
    où naît l'écume..."
    Superbe !

    Le promeneur de Bruxelles a son entrée dans le "Dictionnaire amoureux de la Belgique".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère vous emmener les uns, les unes, les autres vers de superbes contrées en cette quinzaine !

      Supprimer
  2. Celui-ci je le copie, entre vagues et baisers, se taire.
    Très très beau, merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je t'en prie chère Colo !
      J'espère que la quinzaine sera "fructueuse" !!!

      Supprimer
  3. je suis penchée à la fenêtre

    Le ciel
    Me dévisage

    Le gravier des étoiles
    Crisse
    Dans les flots d'ombre
    J'entends marcher les arbres
    Pieds nus sur le givre

    Ton nom jeté
    Fait s'enfuir
    Les couleurs mortes

    Le fil
    De la mélancolie
    Me ligote à la nuit


    Lise Mathieu "le bonheur ne dort que d'un œil"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci.
      Je l'ai ajouté dans le billet.

      Supprimer