mardi 15 mars 2016

ONZE



12 commentaires:

  1. " Heureux avec celle que j'aime ", à en perdre la tête.

    RépondreSupprimer
  2. Poli et polyglotte, à friser la polysyndète - génial Desnos, merci.

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. Je prends beaucoup de plaisir à replonger le nez dans les bouquins après avoir ratissé les étagères !

      Supprimer
    2. ô comme je comprends ça ! tes choix sont sûrs et quel plaisir de partager ta bibliothèque

      Supprimer
    3. Borges : ordonner une bibliothèque est une façon silencieuse d'exercer l'art de la critique.
      ;-)

      Supprimer
  4. Atout cœur à tout prendre
    carte blanche sur table rase
    je répondrai par la fantaisie de louise de Vilmorin:















    Eau-de-vie ! Au-delà !
    À l'heure du plaisir,
    Choisir n'est pas trahir,
    Je choisis celui-là.

    Je choisis celui-là
    Qui sait me faire rire,
    D'un doigt de-ci, de-là,
    Comme on fait pour écrire.

    Comme on fait pour écrire,
    Il va par-ci, par-là,
    Sans que j'ose lui dire:
    J'aime bien ce jeu-là.

    J'aime bien ce jeu-là,
    Qu'un souffle fait finir,
    Jusqu'au dernier soupir
    Je choisis ce jeu-là.

    Eau-de-vie ! Au-delà !
    À l'heure du plaisir,
    Choisir n'est pas trahir,
    Je choisis celui-là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Appréciable, une belle légèreté qui n'est pas exempte du tout de profondeur.
      Je ne connais pas du tout son oeuvre. Je vais aller lire sa "bio" !

      Supprimer
  5. Me voilà si en retard...mais le temps du poème n'est-il pas le sans -temps?
    Je prendrai donc, poco a poco, les minutes nécessaires à un si beau choix de textes. Celui-ci, magnifique, merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Colo, choisis ton tempo !
      Ces textes t'attendent sagement ;-)

      Supprimer