mercredi 10 février 2016

Pulser

Aiye-Keta "Third World" paraît en 1973. 
Comme un pas de côté pour Steve Winwood après des années d'exposition pop-rock avec Traffic, dont un album suivra en 1974 avant l'éclatement définitif. 
Ce disque est devenu rare, une pièce de collection ... 
Alors on se console comme un peu avec des extraits ... ailleurs !
En voici un morceau. 
Long certes, il me semble refléter ce que Winwood a toujours aimé pratiquer musicalement (la jam session) tout en flirtant avec divers genres musicaux. Ici l'improvisation et le jazz se taillent la part du lion. L'instrumentation choisie joue évidemment à plein et le cachet musique du monde prend ici son sens le plus noble loin des brouets infâmes qu'on prendra soin d'éviter ! 
Enfin, je trouve que le morceau, 40 ans d'âge, reste très actuel. Ou, plutôt, intemporel !

Les musiciens :  
Steve Winwood: Keyboards, lead guitar, percussion, moog, and vocals 
Remi Kabaka: Lead vocals, piano, drums, congas, African drums and pot, rhythm guitar, and moog 
Abdul Lasisi Amao: Saxes, flute, congas, percussion, and vocals











6 commentaires:

  1. Dieu du tonnerre, des éclairs et de la foudre dans le Candomblé, shango ( Xango) marque la cadence dans ce morceau qui, à vrai dire, n'est pas d'une écoute facile.

    RépondreSupprimer
  2. Ah, comme une marque de fabrique ici, ce no easy listening. Les lecteurs doivent frémir, et d'ailleurs, ne commentent pas !
    ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Si si, elles commentent, et comment !! Elles commentent contentes. Pas facile en effet mais très remontant, et oui, d'une actualité réjouissante. Un côté Sun Ra aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu l'âge du morceau, pas bien grave de commenter 10 jours après !!! merci.

      Supprimer