dimanche 21 février 2016

On avait dit bonne pioche ?


Reçu il y a deux jours, 
j'en ai lu les premières pages, 
et j'ai su en lisant ce qui suit 
que les sensations allaient rejoindre 
l'intuition de départ !  








14 commentaires:

  1. Tu avais dit qu'il était en route...cet arrivage est en effet très prometteur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'autres extraits à prévoir sans doute... !

      Supprimer
  2. bonne lecture et laissons en effet l'hiver dehors ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laissons les sons de l'hiver dehors, tu le dis bien !

      Supprimer
  3. voilà un hommage que je partage, tant la poétesse est grande
    je la cite en échoooo:

    Quatre heures du matin

    Heure de la nuit au jour
    Heure du flanc droit au gauche
    Heure pour avant la trentaine

    Heure balayée sous le chant du coq
    Heure où la terre semble nous chasser.
    Heure où nous glace le souffle des étoiles éteintes.
    Heure de qu'Est-ce-qui restera -bien-de-nous.


    ....

    Personne n'est vraiment bien à quatre heures du matin;
    Si les fourmis sont bien à quatre heures du matin
    Bravo les fourmis. Mais que viennent vite cinq heures
    Si tant est que nous devons survivre.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je cite bien sûr Wislawa Szymborska (in je ne sais quelles gens"

      Supprimer
    2. Ah bon ? Je croyais que c'était dans "De la mort sans exagérer" p.10...
      ;-)
      ;-)

      Supprimer
    3. Paul(A) > Merci pour ce magnifique écho en écot.

      Supprimer
  4. non faux , c'est dans "De la mort sans éxagérer" page 10

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour cette précision.

      Supprimer
  5. C'est une des rares poétesses qui me touche toujours... et ici encore elle fait mouche... Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton passage Edmée et remercions Paul(A) d'avoir fait mouche !

      Supprimer
  6. Bonjour K, magnifique poème dans lequel je me reconnais parce que moi aussi, je préfère la solitude aux commérages et les tombes de vieux à celles de jeunes. Bonne journée.

    RépondreSupprimer