vendredi 19 février 2016

Facile

Sur une plage, savoir prendre certains indices 
par une observation très fine peut être utile, 
on dit qu'en fonction des traces visibles en surface, 
on sait ce qu'il y a dessous.
Un conseil parfait pour la pêche à pied.


Commençons par un classique 

Même si la vigilance reste toujours de mise. 
Un oiseau sera cependant préférable à un pêcheur englouti.  




Pêcher le cheval, il faut des bottes, forcément. 
















La pêche au chien peut se révéler complexe et dangereuse
Je n'ai jamais essayé.
















Quant à ceci, inutile d'y penser, je n'avais pas de pelle.

8 commentaires:

  1. Doux, subtil et si joli ton billet.
    Note que dans ma Flandre natale on pêche encore la crevette à cheval. oui.
    http://www.pourcel-chefs-blog.com/blog1/2013/12/05/la-peche-a-la-crevette-a-cheval-une-tradition-en-flandre/

    RépondreSupprimer
  2. Merci Colo, je dirais léger avant tout... mais c'est comme tu veux !
    Et merci pour le lien ;-)

    RépondreSupprimer
  3. le palimpseste de la Manche , une découverte capitale du pêcheur devant l'éternel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo,c'est bien la Manche.
      Quant au palimpseste j'y vois un subtil "eco" à Umberto. Merci.

      Supprimer
  4. Je me rassure, pas d'ours sur les plages.
    Les pêcheurs de crevette à cheval, j'essaie d'aller les voir chaque année à Oostdunkerke (près de Coxyde ou Koksijde pour parler néerlandais...). Ce sera en avril cette année.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juste certains sables couleur miel... méfions-nous !

      Supprimer
  5. Arrivée à l'empreinte de tracteur, je me dis "bon sang, mais c'est bien sûr !". Plage cotentine et une foule de "je me souviens" me reviennent tout salés de Pirou !

    RépondreSupprimer
  6. Pas loin, car c'était du côté de Granville !!!

    RépondreSupprimer