mardi 16 février 2016

Autoportrait avec convictions

Une trouvaille  que je partage ...
* * * 

De temps en temps mon amour-propre
se coupe en se rasant,
de temps à autre mon cœur-aéroport
attend l’atterrissage du bonheur.

Moi aussi, je suis
en faveur de développement personnel,
mais sidéré
par son prix sur l’étiquette.

Je crois que :

Le téléphone et le moustique
appartiennent à la même famille.

L’art prête des jumelles
à la vérité.

La peur
peut faire un cadavre
de notre existence.

Cependant, mes convictions
sont des chapeaux
que la vie
fait parfois s’envoler
tandis que je subis
les fluctuations
de ma météo intérieure.

J’essaie d’écrire
sur notre condition
d’être humain,
mais ça ne rate jamais :
chaque fois
que j’en rencontre un,
il m’oblige
à déchirer
ma dernière copie.

Je ne dirais pas
que j’ai un appétit
insatiable de vie
car
j’ai souvent sommeil
l’après-midi,
mais
je reste
curieux.
En fait, je dirais
que la curiosité
est ma meilleure amie :
je ne saurais compter
le nombre de fois où
elle m’a fait
renoncer
au suicide.

Eh bien oui,
je pense souvent
à la mort.
Il me semble important
de réfléchir aux choses
si
populaires.

Mais
ce soir
je suis vivant,
j’essaie d’écrire,
j’essaie de convier la vérité
à danser avec moi
sur
quelques pages blanches.
Peter Bakowski
In Le cœur à trois heures du matin, © Bruno Doucey, 2015, p.33-37

12 commentaires:

  1. Réponses
    1. Merci d'apprécier Tania , à bientôt.

      Supprimer
  2. Un autoportrait qui nous renvoie à notre propre voyage intérieur et nous convie à nous regarder dans le miroir ;)...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Simplicité des mots et profondeur... je vais sûrement creuser cet auteur.

      Supprimer
  3. Désespérance lucide, presque sereine. Bonne pioche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, ce texte est "étrangement" serein.
      Merci !

      Supprimer
  4. Un très bel autoportrait avec une certaine conviction d'écritures et d'envie de faire danser les mots sur le grand air de la douce curiosité....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle description Alezandro, merci et bienvenue !

      Supprimer
  5. Cette météo intérieure et curieuse, ni triste ni gaie, a tout pour nous plaire.
    Un poète australien je lis...merci K!

    RépondreSupprimer
  6. Recueil en cours d'acheminement, à suivre ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bingo ! Texte qui m'a tapé dans l'oeil (et ça fait pas mal). Commandé ce recueil et fait au passage la connaissance des éditions Bruno Doucey (un "pays" de la Taulière), du coup commandé aussi une anthologie des poètes du XXe. Merci pour cette trouvaille bien partagée !

      Supprimer
    2. Mon exemplaire reçu hier matin.
      Quelques haltes (lire...marcher) prévues aujourd'hui !

      Supprimer