mercredi 16 décembre 2015

Brève réflexion sur [l'après]...

Nous y voilà sans y avoir pris garde.
Air connu.
Décembre, la fin d'année qui "surgit" quasiment au coin de la rue.
Le temps a filé.

Et l'année 2015.... Toujours le sentiment étrange d'être un peu sonné.
Lors d'une récente conversation téléphonique, j'évoquais l'année tellement terrible "dehors" et l'immense paradoxe de cette même année satisfaisante au plan personnel. Une ligne de partage bien limitée et circonstancielle que certains d'entre nous durement frappés n'ont pu hélas apprécier.

Alors, garder une pensée pour eux même si on peut se réjouir pour soi.
Et tenue de bilan non exigée.

Ainsi donc nous glissons vers 2016, un changement de millésime qui aura du mal à me brancher du point de vue des résolutions, des vœux et autres déclarations en prise directe avec le vent.
Car cela ne changera rien à nos lignes de conduite, à nos pratiques régulières ancrées sur des valeurs qui prennent quelquefois la grêle.

La nouvelle année n'est jamais que le jour suivant, le jour d'après. Et je sais déjà que je ne ferai (nous ne ferons) que persévérer en continuant à lire, à courir, à écouter de la musique en disque et en concert, et plein d'autres choses. En sachant que toute la partie vivante "culturelle" fait partie de l'air que nous respirons.

Au-delà de fin février qui verra se terminer le jeu à contraintes des "366 Interalphabétiques", je me garderai d'annoncer quoi que ce soit pour ce blog.
Petit clin d’œil, je vous propose cet extrait :
"L’interférence désigne la rencontre de phénomènes qui interagissent pour se modifier, se renforcer ou se contrarier. C’est sur le mode de l’interférence que les discours, images et pratiques d’une société entrent en interaction pour former ce que l’on appelle « la culture ». En effet, si les productions culturelles se définissent par elles-mêmes et déterminent leurs propres lois, elles sont aussi le produit de représentations issues d’autres domaines de la vie sociale." ( La suite et plus ici. )

Portez-vous bien.


9 commentaires:

  1. Il est toujours difficile de dire avant ce à quoi ressemblera l'après ;-) Nous verrons bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui si l'on parle prédiction et garantie à 100 %, non s'il y a une marge de manœuvre, une maîtrise, et cela dépend du domaine, de l'individuel ou du collectif...
      Mais nous verrons, effectivement.
      ;-)

      Supprimer
  2. l'à venir est certain "Monter, descendre, aller, venir, tant fait l'homme qu'à la fin il disparaît."
    c'est tout vu :-)


    RépondreSupprimer
  3. la citation est de Queneau,

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ce lien. Je ne connaissais pas cette revue qui me semble particulièrement intéressante. Quant à l'après... j'espère qu'il existera, avec plus d'apprêt ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Revue, je confirme !
      Apprêts et atours pour l'après, je vous rejoins !

      Supprimer
  5. Bonsoir K, pour moi aussi, l'année 2015 fut plutôt bonne sur le plan professionnel (promo, changement de poste en perspective). En revanche, pour tout le reste, il est temps qu'elle se termine. En tout cas, je te souhaite de très bonnes fêtes de fin d'année. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Dasola.
      Plein de bonnes choses à toi aussi en cette fin d'année.

      Supprimer