lundi 7 décembre 2015

41 Dubitatif... Juteuse ?

Les mots 

Déserte.

Dubitatif, il fut pris d’une panique étrange. 
Comme s’il était mort et que personne ne l’avait prévenu.
La solitude, pourtant sa seule compagne durant tant et tant d’années, était l'étoile qui  semblait elle aussi lui avoir lâché la main.
L’obscurité s’épaississait autour de lui, se tassait dans son nez, sa bouche, ses oreilles.
La suie de son enfance… 
Il avait déjà connu la peur, bien des fois, mais une peur de freluquet, autre que celle qui lentement l’anesthésiait. Une peur de vieil enfant, incontrôlable, impossible à guérir, une hydre qui ne serait jamais domptée…
Une réaction chimique due à un mélange complexe d’émotions fit naître au bord de ses yeux une larme.
Elle descendit le réseau sinueux des rides de sa joue jusqu'au coin de sa bouche. 
Puis de ses lèvres à son menton.
Pour une fois son cœur irresponsable et détaché lui servait à autre chose qu’à pomper du sang.

Il se leva sans peine, marcha vers la plage, traversa la bande de sable gris humide, juteuse et s’enfonça jusqu'à la taille dans les eaux noires.

6 commentaires:

  1. Un larme de crocodile, peut-être ?

    RépondreSupprimer
  2. Le début du texte laisse peu de doutes sur la fin, d'autant plus que les eaux sont noires... glaçant.

    RépondreSupprimer
  3. Prix du meilleur commentaire politique post-1er tour des régionales. Mais oui, gardons l'arme à l'oeil !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je vous en prie chère Taulière, et en plus c'est gratos !

      Supprimer