lundi 26 octobre 2015

35 Nonobstant ce tropisme

Les mots 



Il se rappelait que nonobstant un emploi du temps serré, il avait accepté son invitation.
Son regard balayait maintenant la pièce pendant qu’elle préparait le plateau, la bouteille et les verres.
Rien d’ostentatoire dans cet  appartement et cela lui plaisait. 
Sur un côté, il remarqua, clin d’œil imprévu, une photo.


Vacances probablement, car il reconnut l’îlot Punaise, très caractéristique, du côté de Saint-Vincent.
Les souvenirs émus affluèrent.

Il se sentait bien. Il appréciait ce moment comme la quintessence du bien-être, du confort. 
Ah, comme il regrettait -se moquant de lui-même- de s’être inutilement rongé les sangs et les ongles avant de se décider à dire oui à l’invitation qu’elle lui avait lancée, huit jours auparavant.

Son tour était venu maintenant, il était prêt à l’emmener à la fin du mois au concert du Jasper String Quartet.   
Il savait qu’il réussirait à la convaincre, il avait fourbi ses armes.
Il en était sûr s’il évoquait le tropisme du concert à quelqu'un ayant visité les Caraïbes. 
La sonnerie retentirait, les trois coups.


Il se réveilla en sursaut. 

14 commentaires:

  1. ...un quartet à corde unique?

    RépondreSupprimer
  2. Le mieux est de leur poser la question : http://www.jasperquartet.com/#jasperstringquartet

    RépondreSupprimer
  3. une bien belle découverte qui ravit mon penchant naturel pour le scherzo, ( littéralement plaisanterie, voire grivoiserie):-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, quelque chose que je n'aurais point capté en premier commentaire ?
      ;-)

      Supprimer
  4. Moi j'ai donné rendez-vous en terre inconnue à l'homme de ma vie en juin ...
    Depuis je suis toujours une femme en dépit de mon mail qui s'appelle Gerard. Faut demander à la libellule, elle est au courant.
    Donc pour résumer, je suis toujours une femme amoureuse d'un homme magnifique dans son cœur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu sinueux mais je pense avoir compris.
      Peut-être -masi je le laisse entièrement à votre choix- aurons-nous ici la chance comme le plaisir d'avoir une signature plus "personnalisée"
      ;-)
      Et merci du passage et du message.

      Supprimer
  5. Vous vous en êtes bien sorti, car les mots proposés pour ce voyage pouvaient donner du fil à retordre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet j'en prends conscience après-coup ;-)
      Je ne sais plus trop par quel bout j'ai commencé !

      Supprimer
  6. Fourbir ses armes; l'anticipation est une belle idée si l'on sait quelles armes choisir....
    Bonne journée señor K.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet chère Colo.
      Il semble là qu'il soit surtout armé de son fourbi ;-)

      Supprimer
  7. Le tropisme du concert affecte-t-il le Jasper String Quartet ? Il ne se produisent guère sous les Tropiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien vu cher Christw.
      Peut-être sous les portiques ?

      Supprimer
  8. Bonsoir K, nonobstant mon manque d'imagination pour converser, j'aime bien utiliser le terme ostentatoire quand je m'adresse à quelqu'un. J'avoue de ne pas connaître le Jasper String quartet qui semble être comme la quintessence de l'interprétation de musique de chambre. Comme je n'ai plus beaucoup de temps, je laisser tomber ronger, punaise et tropisme. Merci pour la découverte de ce quintet que je ne connaissais pas. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Dasola, une belle contribution sans avoir l'air d'y toucher !!!

      Supprimer