mardi 20 octobre 2015

34 bis Grave sans mouton

DROIT DE REPONSE

A la rédaction en chef 

Sous le prétexte grave sur le plan de l’honnêteté intellectuelle que le genre humain n’en finirait pas d’étonner par ses comportements, vous semblez dans votre article mettre en doute et qualifier d’irréelle la vision des gendarmes cet après-midi là.
Je puis vous assurer que j’étais bien en rollers et en jupette lorsque la maréchaussée m’a rattrapé. Et en effet en peignoir, car il faisait un peu frais et qu’une banquette de voiture arrière c’est pas facile à enfiler.
Je m’insurge donc contre le terme d’énergumène dont je suis affublé, puisque je vous le répète je portais un peignoir.
Le krach dont il est fait mention est pure invention puisque je ne renfloue absolument aucune banque. Je puis vous concéder tout au plus qu’il fut pétrolier puisque je fus à court de carburant, faute à ces bandes de demeurés à Tourcoing.
Enfin, mes propos ne furent nullement confus, sans doute la maréchaussée était-elle gênée ou même assourdie par le bruit des poids lourds passant tout près à une cadence infernale.  
Mes gestes sans paroles ont donc été interprétés à charge et jugés irresponsables alors que je voulais vraiment aller à Lourdes pour faire un brin de toilette.
Par ailleurs j’ai 29 ans.
Je livre tout ceci à votre réflexion, c’est un peu l’hôpital qui se fout de la charité dans cette affaire, et d’ailleurs je vous laisse car l’infirmier arrive, son air est peu engageant, il m’a dans le collimateur, sans doute préfère-t-il les moutons.

Mais de là à ce que je lui en dessine…

4 commentaires:

  1. Bien envoyé ! Moi je lis ça, direct je me taperais bien un graves ou un mouton(-rotschild), tiens. Pauv' gars, tout de même. Arriver à Mer, Loir & Cher... C'est pas tout de suite la plage à Bernadette. Grotte, alors.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sa famille n'habite PAS dans le Loir et Cher...

      Supprimer
    2. Excellent ! Entre B Vian, R Queneau et C Trenet…

      Supprimer
    3. Merci Obni pour cette "synthèse" d'influences que je n'avais pas à l'esprit !
      Et content de te relire ici ou là-bas plus au sud ;-)

      Supprimer