mercredi 17 juin 2015

Grain de sable


6 commentaires:

  1. j'aime beaucoup la dernière phrase, qui donnerait presque envie de continuer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      Ici encore, l'étrangeté se niche telle un grain de sable.

      Supprimer
  2. Cet exercice me fait toujours songer aux risques de la lecture "en diagonale", avec les risques de biaiser le sens en ne retenant que les mots qu'on veut/voit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joli commentaire qui amène matière à réflexion.
      On est bien dans l'exercice ! Plus ou moins stylé !

      Si on se place du point de vue du lecteur, la question de la diagonale se pose en effet.
      Ensuite, entre le texte de départ et le texte arrangé = la 2e version du texte, la diagonale est quasi-imposée. Les choix sont faits en quelque sorte.
      Du point de vue de "l'écriture" ou de la transformation toutefois, pour parvenir à "mes" fins, je ne pratique pas ce type de lecture, bien au contraire, ou alors pas uniquement et pas d'emblée. Je lis et relis en superposant plutôt divers modes de lecture et notamment en anticipant sur un possible texte caché dans le texte !

      A bientôt cher Christw !

      Supprimer
    2. :))
      J'avais compris que l'exercice n'est pas aussi facile que la lecture en diagonale.
      Je me demande s'il y en a qui pratiquent la lecture médiane, bissectrice voire tangente. Parmi les politiciens, peut-être... ?

      Supprimer
    3. Les politiciens, tangente oui, vu comme ils répondent aux questions et traitent les problèmes !

      Supprimer