lundi 29 juin 2015

18 Le yéti de l'enfance

Les mots 


Il aimait lire et relire Tintin au Tibet.
Ce nétait pas seulement pour la belle histoire damitié.
Il y avait aussi la délicieuse sensation de jouer avec la peur.

Loup yéti ?
Je compte jusquà zinc !
Oui, jouer à se faire peur.

Et puis il aimait garder la tête dans les nuages.
Ah, cette tête , ces nuages, combien de fois lui avait-t-on demandé datterrir, dêtre attentif ?
Et ça ne ratait jamais, quand il lui arrivait de se poser, cétait quand même ailleurs, comme sil venait dalunir.

Il venait de lui faire ces quelques confidences, pourquoi ?

Puis, dans la rue ventée, ce fut la bise sur la joue.
Ils étaient sortis clopin-clopant, tels de vieux amis se soutenant après une soirée arrosée.
Mais ce fut tout.   
Rentré chez lui, il senfonça dans le divin. Il sy endormit, et dans son état,  ce fut lenfance de lart.
Ce fut leur dernière séance et il ne le savait pas encore.

12 commentaires:

  1. Plus qu'une petite astuce, c'est toute une histoire, bien enlevée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelques astuces intégrées dans une petite histoire !!!

      Supprimer
  2. Contre le mur de zinc, la clématite survit clopin-clopant sur son treillage. Le soleil, yeti de midi, la bise qui s'égare parfois au sud-ouest, ont déjà gommé ses splendeurs d'enfance. Mais voici le temps divin des grandes pauses, de l'esprit libre d'alunir où il veut, s'il le peut.
    Bonne vacance, K.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Tania pour cette contribution !

      Supprimer
  3. C'est l'été de tous les talents ! Drôlement bien troussé ce petit bifton de l'été débutant !
    Que ça continue et tout ira bien et bon vent d'Ouest (frais... par ici c'est plutôt le sirocco qui remonte)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci.
      Ce sera chaque lundi dans l'été continuant !

      Supprimer
  4. Jolie texte et jolie mise en forme chapeau bas et bonne vacances ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Gilsoub.
      Chapeau, mieux sur la tête aujourd'hui : ça va cogner !

      Supprimer
  5. Ah, bravo, c'est super. je me demandais comment tu arriverais à glisser "clopin-clopant".
    Excellentes vacances K. Moi je reste ici cet été et j'attends impatiemment quelques nuages...mais nada. Seuls des souffles brûlants sur nos joues.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Colo. Ici orages nocturnes hier, température nettement rafraîchie, de l'air mais pas durablement car c'est reparti à la hausse pour demain...

      Supprimer
  6. Votre petite "comptine" ( loup yeti...) est mignonne à souhait ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mieux vaut y voir en effet une comptine qu'un monstre hybride !

      Supprimer