lundi 22 juin 2015

17 Les réminiscences du xérès

Les mots



Les réminiscences affluent
une étrange sérénité surgit
du fond de la théière
qui recèle et révèle tout un univers
flou, déformé où Proust fait du vélocipède
chaque week-end
dopé au xérès

16 commentaires:

  1. C'est le génie de la théière qui est serein quand tu frotte la dites théière ? ou alors juste un excés de Xéres ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle assonance que l'excès de xérès !

      Supprimer
  2. j'essaie de visualiser la scène et cela me fait sourire ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'image ne sera pas forcément nette ... l'évocation suffit, le premier mot sert d'accroche !

      Supprimer
  3. C'est fort ce qu'il y a dans la théière !

    RépondreSupprimer
  4. rapide et efficace, j'ai vu Aladin sortir de la théière, et je n'ai pas bu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aladin, à la deux, à la trois, c'est parti.

      Supprimer
  5. Et dans l'ordre alphabétique !! Quel talent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais depuis l'épisode 1 c'est toujours dans l'ordre l'alphabétique, Yves !!!

      Supprimer
  6. Prou-Prou aurait adoré ! Le faire sortir d'une théière, c'est madeleinissime... Vision éminemment zénifiante en tout cas, je vais regarder ma propre théière d'un oeil encore plus amical...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tel est pris qui croyait prendre. Le thé ?

      Supprimer
  7. ton thé a oté ma toux(miaou)24 juin 2015 à 07:31

    un thé complétement dada qu'un autre Marcel eût bu

    RépondreSupprimer
  8. J'ignore si Dali buvait du Xerès dans une théière, mais il aurait apprécié ton talent!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du thé dans une bouteille molle peut-être !!!

      Supprimer