jeudi 5 mars 2015

Quatre boules de jazz

Sur TERRES DE FEMMES (voir le lien dans la colonne Interactions) un site inépuisable qui met en lumière inlassablement le beau, je vous recommande en date du 4 mars Yves Charnet qui parle de son ami Nougaro et d'un rendez-vous d'avril qui n'a jamais eu lieu.
Et j'en ai extrait vers la fin du texte ces quelques lignes bouleversantes.

Peut-être que j’écris ce journal à contretemps pour combler un manque. 
Le manque de notre rendez-vous d’avril. 
Le deuil fut ponctuel. Au printemps 2004. Ça s’appelle la poésie. 
Ces rendez-vous avec le manque. Il y a des printemps comme ça. Des trous à la place du temps. On tombe dedans. Comme dans une sorte de petite tombe. On met longtemps pour remonter à la surface. À l’air libre. Il m’aura fallu dix ans. Pour surmonter la mort de mon ami. 
J’écris ce livre comme un rendez-vous. Rendez-vous avec Nougaro. J’aimais noter ça. Dans mon agenda. C’étaient des jours de fête. Des jours de chance. Il y a cette fusée, quelque part, de Desnos. « La poésie comme un rendez-vous avec la vie. » Ça ferait un beau titre pour ce livre. Rendez-vous avec Nougaro. Il y aurait encore mieux. Le Rendez-vous d’avril. Mais personne ne comprendrait. « Du même auteur ». La liste des titres dirait la vérité. La vérité, quelle vérité. Même l’autofiction est encore une fiction. Surtout l’autofiction.

6 commentaires:

  1. Longtemps, longtemps, longtemps après que les poètes ont disparu...
    un petit extrait musical eut été bienvenu ?
    https://www.youtube.com/watch?v=uLtMBjW7BQs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Charle(s).
      C'était possible en effet.
      J'ai préféré sans extrait musical afin de ne pas créer de "diversion" avec le texte de Charnet.

      Supprimer
  2. Oui, cher K, les blogues amis sur la marge de droite, là, y en a de bien beaux et Terres de Femmes est un de ceux que je visite régulièrement. La page sur Pasolini est chouette aussi...
    MH de l'Appentis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, MH, la page de Pasolini est très bien !
      Et continuer à faire connaître TdF !

      Supprimer
  3. Merci pour ce passage émouvant. La chanteuse belge, Mauranne – quelle voix ! , en parle bien, elle aussi, avec son album-hommage "Nougaro ou l'espérance en l'homme".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Christw, merci du tien de passage ;-)

      Supprimer