vendredi 13 février 2015

Zazipo 2015 -8 / Tautogramme

Souche :

Les livres que je n’ai pas écrits, n’allez surtout pas croire, lecteur, qu’ils soient pur néant. Bien au contraire (que cela une bonne fois soit dit) ils sont comme en suspension dans la littérature universelle. Ils existent dans les bibliothèques, par mots, par groupes de mots, par phrases entières dans certains cas. Mais il y a autour d’eux tant de vain remplissage, ils sont pris dans une telle surabondance de matière imprimée, que moi-même à vrai dire, malgré tous mes efforts, n’ai pas encore réussi à les isoler, à les assembler. 
Le monde en fait me paraît rempli de plagiaires, ce qui fait de mon travail une longue traque, la recherche têtue de tous ces menus fragments inexplicablement dérobés à mes livres futurs.

Marcel Bénabou, Pourquoi je n’ai écrit aucun de mes livres, Textes du Xxe siècle, Hachette 2006


Livres latents … leurres ? Lecteur, larguez la légende !
Latents ? 
Lisibles, là. 
Là ? Lire « lieux logeant livres, librairies ».

Littéralement, lettres, locutions, laissés libres, lévitant léthargiques … lotis, lointains, lilliputiens.     

Las ! Lourdement, les lacis littéraux les lestent, les labyrinthes lettrés les ligotent… 
Languissante limitation, le littérateur laconique loupe le laçage, leur liage. 
Les longues listes livreraient –lumineuses lectures- les littérateurs légers, leurs larcins, lesquels limitent le labeur. 
Longue lutte : localiser les lambeaux louchement liquidés, lier les livres, libérer lendemains lisibles. 


Larcel  Lénabou, Lourquoi Le L'ai lécrit laucun le les livres lextes lu Lingtième liècles Lachette 


A noter : 
Avec cette contribution n°8 se termine ma série Zazipo 2015.

2 commentaires:

  1. "Avec cette contribution n° 8 se termine ma série Zazipo 2015." - nous en voilà bien tristes, cher K ! On s'habituait à cette talentueuse trituration de Benabou, et même elle nous réconcilia avec un bout de texte qui, découvert brut sur Zazipo, ne nous inspirait guère... Drôle d'effet : rechercher, dans les 8 tentatives (réussies) pour épuiser le sujet, la trame du texte originel nous fit découvrir ce que celui-ci pouvait avoir d'aimable. Un coup de chapeau, un merci pour ce balèze boulot...
    MH de l'Appentis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci chère MH.
      8 c'est bien assez, je pense. Il faut savoir "borner" !
      Mais d'autres choses viendront, n'en doutons pas !

      Supprimer