jeudi 26 février 2015

Escadrille (2/4)

Suite du mini-projet déjà présenté début février.



Atterrissage moyen courrier

Mais je préférais être seul.
-Parlez-moi plutôt de ça...aussi.
Mais dans un premier temps, j’allai dans la direction opposée. Je hochai la tête et lui fis comprendre que je montais. Mais d’une certaine façon, je ne l’étais pas.

L’heure était venue d’aller voir TransWorld Ocean. La question c’était : par où devais-je commencer ?

Puis nous rentrâmes à la maison. Il retourna au chalet, moi à la gare. Cupidon était avec moi.
Je me dirigeais déjà vers la porte. Il y avait toujours les mêmes noms sur mon bloc.
-Non, ça, j’avais remarqué.

They can’t take that away from me. 
Tant de défunt, tant de secrets, dans la tombe pour toujours... Je n’avais rien de mieux à faire.
Appelez une ambulance, quelqu’un, les secours ! 
-Regardez  à gauche la prochaine fois que vous traverserez la rue.
-Oui.

La prochaine était une fripouille.

Tout ce qu’il me restait, c’était une migraine. Puis je partis vers Strandgaten, voir des costumes.
Mais quand je revins au bureau, j’avais de la visite. 

”Au secours... allons mourir...au secours...” Il y avait une quantité effroyable de sang à l’intérieur.
Pas que je sache...

C’était sa soeur. Encore vivante, espérais-je

Il vous attend.

Mais je n’obtins pas de réponse non plus.

4 commentaires:

  1. En lisant votre texte, je me disais que j'allais garder ce petit bout "Tout ce qu’il me restait, c’était une migraine"
    en le transformant un peu, je peux ?

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Tant que ce n'est pas une altitude répréhensible ;-)

      Supprimer