mercredi 7 janvier 2015

Folie

Voilà où nous en sommes. 
12 vies fauchées et de gros dégâts autour pour ceux qui restent.

Brindilles, il va falloir jouer serré.

 Je n'ai absolument pas pu me concentrer sur quoi que ce soit ce mercredi après-midi.

S'il est un billet que je n'aurais jamais imaginé mettre en ligne, c'est bien celui-ci. 
Et il me semble si dérisoire...

Un lien ... 

Ensemble.





Note/ à titre exceptionnel les commentaires sont fermés.