lundi 5 janvier 2015

2014 / lectures

Je reprends à ma façon l'excellente idée de Samantdi sur son blog Vie Commune où elle retrace et relate ses lectures de l'année. 
Contrairement à elle, je n’ai pas noté à mesure, et je pense que j’en oublie quelques-uns, mais l’essentiel et la majorité sont là ! 
(Et pour 2015, je note !) 
* * * * 
  • Argent brûlé / Ricardo Piglia : polar nerveux
  • Trois / Roberto Bolano : Bolano, toujours magique, ici des nouvelles.
  • Les fantômes de Belfast / Stuart Neville, polar noir très bien mené, distant des clichés
  • Désaccord parfait (chroniques) / Philippe Muray : style et approche incisifs, quelques pages datées – c’est le lot des chroniques liées à l’actualité. J’en tenterai un autre à l’occasion, je pense à « l’Empire du bien ».
  • Les 39 marches / John Buchan , un classique adapté par Hitchcock. Impec.
  • Impasse Adam Smith /Jean-Claude Michéa, essai ; excellente analyse du bourbier où se trouve la gauche aujourd’hui.
  • Le 2e vœu / Ramon Diaz-Eterovic, un polar avec Heredia et son chat Simenon, deux immanquables, excellentes ambiances et déambulations à Santiago du Chili.
  • Quand nous étions révolutionnaires / Roberto Ampuero : mi-roman mi-chronique qui « casse » bien Cuba, mais pas entièrement convaincant.
  • Les courants fourbes du lac Tai / Qiu Xiaolong : une enquête de l’inspecteur Chen, j’en lirai d’autres, c’est excellent.
  • 44/ David Peace : chronique footballistique - vue des coulisses -sur le célèbre entraîneur Brian Clough à Leeds United. Curieusement, ou pas, c’est  passionnant.
  • Perdre est une question de méthode / Santiago Gamboa : un bon petit polar colombien ! 
  • Le banquier anarchiste / Fernando Pessoa : un court récit de Pessoa, inattendu et plus qu’ironique.
  • Eloge du Contraire / Francis Bott : essai plein de subtilité et d’humour, de la profondeur et de l’élégance.
  • Le rock progressif / doc musique /Aymeric Leroy Hé hé plein de groupes connus dès les seventies
  • Comme dans un miroir / Gunnar Staalesen : nouvelle enquête de Varg Veum, le privé norvégien que je suis assidûment d’épisode en épisode. Un bon cru, solide.
  • Le vieux qui lisait des romans d’amour / Luis Sepuvelda : un peu inattendu en regard du titre, et finalement ambiance et histoire bien sympathiques.
  • Sur le fleuve / Silvia Baron Supervielle : la poésie telle qu’elle m’emmène, extraordinairement concise et suspendue, fragile et vivante.   
  • Cœurs solitaires / John Harvey : premier polar d’une série bien ancrée socialement, c’est bien écrit, … et puis l’inspecteur Resnick aime le jazz ! 
  • La poésie comment dire ? /James Sacré : rigoureux, intéressant car très documenté et d’une grande humilité.
  • La conférence de Cintegabelle / Lydie Salvayre : plein de justesse et d’ironie.
  • Poèmes. Du mouvement et de l'immobilité de Douve. Hier régnant désert. Pierre écrite. Dans le leurre du seuil / Yves Bonnefoy : souvent très abstrait. Pas forcément ce que je préfère. 
  • L’homme qui avait peur des livres / Marcel Cohen : intense.
  • La fête de l’insignifiance / Milan Kundera : déconcertant.
  • Suicides exemplaires  Enrique Vila-Matas 
  • Etrange façon de vivre Enrique Vila-Matas : toujours Vila Matas émouvant et pince sans rire, jamais dupe.
  • Meurtre au 31e étage / Per Wahloo
  • Le camion / Per Wahloo :  après la série des 10 « romans d’un crime » du suédois en duo avec sa compagne, deux très intéressants thrillers de Wahloo, secs tendus et au final implacables.
  • Lip des héros ordinaires / Vidal et Galandon
  • Les Vieux Fourneaux / Paul Cauuet, Wilfrid Lupano
  • Le chien qui louche / Etienne Davodeau
  • Mademoiselle Else /Manuele Fior
  • L’entrevue / Manuelle Fior
  • Mauvais genre / Cauchaudet
  • Les petits ruisseaux /Pascal Rabaté
  • Les cobayes, Benaquiesta / Barral 
  • Tyler Cross / Nuri & Bruno 
  • Quartier lointain / Jiro Taniguchi
     Ce sont dix BD très diverses. Je les prends à la médiathèque en suivant leurs conseils, et ça marche ! Lip est un excellent rappel, Davodeau toujours bien, Les vieux fourneaux moyen  Quartier lointain est très bien. 
  • Neuf histoires et un poème / Raymond Carver 
  • Les vitamines du bonheur / Raymond Carver : la touche Carver incisive, précise, qui capte des instantanés aux angles surprenants. C’est superbe.
  • Une jeunesse /Modiano
  • L’herbe des nuits /Modiano
  • Dora Bruder /Modiano
  • Le café de la jeunesse perdue /Modiano : 4 grands moments, avec Goncourt « oblige », mes quatre premiers Modiano. Il y en aura d'autres, ultérieurement.
  • La patience de Mauricette /Lucien Suel : une des belles émotions de 2014, sans conteste. Mauricette m’a conquis.
  • Automne /Mons Kallentotft
  • Hiver /Mons Kallentotft
  • Eté /Mons Kallentotft
  • Printemps / Mons Kallentotft
  • La 5e saison / Mons Kallentotft : Cinq aventures de la super intendante Malin Fors qui, malheureusement, sur la distance ont vu mon intérêt s’étioler même si j’ai tout lu, et dans l’ordre chronologique. Les constructions des romans chapitres alternés entre récit et monologues avec voix intérieures ont fini par me peser et par paraître invraisemblables et trop systématiques. 
  • Jason Murphy / Paul Fournel : un oulipien malicieux ( pléonasme ?) qui nous mène par le bout du nez avec une écriture éblouissante.
  • Le champ du potier / Andrea Camilleri et son commissaire Montalbano : une première. Et ambiance sicilienne truculente, un régal !
  • La République de Mek Ouyes / Jacques Jouet : un somptueux feuilleton, joyau oulipien 
  • Je suis debout – recueil poétique Lucien Suel / Une voix, un souffle qui m’ont passionné. Magnifique.
  • Mécanismes de survie en milieu hostile / Agnès Rosenthal : construction complexe, il faut s’accrocher mais la récompense en vaut la peine
  • L’île des Chasseurs d’oiseaux / Peter May
  • L’homme de Lewis / Peter May
  • Le braconnier du lac perdu / Peter May : Une grande humanité dans cette trilogie de polars, le décor (îles écossaises Hébrides extérieures) y est pour beaucoup, magnifiquement décrit, tout comme les personnages fort attachants dans leurs difficultés et contradictions ; du coup les éléments d’enquête policière sont plutôt au second plan, dans une lignée classique et cela donne une belle série très « atmosphérique ».
 Et puisque je n'ai pas l'intention de faire de "pause" ... 
A venir
Bonheur National Brut de François Roux
Le Puits de Ivan Repila
Cent titres de Clémentine Mélois
Après la guerre de Hervé le Corre
Les hommes n’appartiennent pas au ciel de Nuno Camarneiro
Enquête sur la disparition d'Emilie Brunet d’Antoine Bello
Pas pleurer de Lydie Salvayre
Fonds perdus de Thomas Pynchon
La blanche étincelle de Lucien Suel
Mantra de Rodrigo Fresan
La peau froide d'Antonio Sanchez Pinol
J’avoue que j’ai vécu de Pablo Neruda
La forme d’une ville de Julien Gracq

edit ; j'ai oublié la liseuse ! Et donc

Le duel de Arnaldur Indridason
Opération Sweet Tooth de Ian McEwan
Fuir Pénélope de Denis Podalydes
Expo 58 de Jonathan Coe
Noir Ocean de Stefan Mani
La tunique de glace de William T Vollman
Tous les diamants du ciel de Claro




18 commentaires:

  1. J'ai lut une trentaine de livre cette année et je suis toujours étonnée, face au liste des autres lecteurs qu'il y a peu voir pas de livre en commun ! Chez Samantdi, un seul (qu'elle a aimé et moi pas) et chez toi aucun, juste un auteur Modianno. Voila qui prouve qu'il y a largement de quoi faire en matière de lecture :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact ! J'ai pris quelques références chez elle et chez toi (Podalydes) on verra dans l'année.
      A suivre !

      Supprimer
  2. Nous avons en commun Mons Kallentotft et sa saga, autrement Luis sepulveda... Et son vieil homme. Je lis peu. Trop peu sans aucun doute. Les oulimiers que tu cites me tenteraient bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fournel se lit d'ailleurs que l'on connaisse ou pas son caractère oulipien et la contrainte qu'il a pu se donner. J'ai beaucoup aimé de lui Besoin de vélo, entre autres.

      Supprimer
  3. Merci à vous et bonne année ! De David Peace, je recommande tous les romans !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un plaisir !
      J'ai déjà lu et apprécié 1974 /1977/ 1980/ 1983 de David Peace.

      Supprimer
    2. OK, je ne vous apprends rien ! :-) Je n'ai pas encore lu le tout dernier "Rouge ou mort".

      Supprimer
    3. Je note celui-ci et j'avais aussi repéré 1984 GB.
      Merci !

      Supprimer
  4. Remonte au-dessus de ta pile Pas pleurer et J'avoue que j'ai vécu!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma liste n'est pas organisée chronologiquement et d'ailleurs pour Pas pleureur c''est la réservation en médiathèque qui va jouer : je passe le chercher en fin de semaine !
      Et merci !

      Supprimer
  5. La peau froide, un genre inédit, je te le recommande, oui!
    Sinon merci pour les nombreuses suggestions, c'est noté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Colo.
      La peau froide je l'avais noté chez toi !

      Supprimer
  6. MH de l'Appentis est bien contente de voir quelques titres communs dans ta liste ! Moi serais bien incapable citer mes lectures de l'année, vu que : 1) je ne note rien, quelle cancresse... 2) j'avale plus ou moins six bouquins par semaine pris à la médiathèque pour l'essentiel, or voilà où la fugacité mémorielle me joue des tours ! A part ceux dont je parle ou j'écris, les autres partent en fumée sitôt lus... Quel dommage ! Alors pour 2015 je vais peut-être me résoudre à prendre quelques notes, car c'est très bien, les listes ! En plus ça permet d'y revenir pour piquer dedans !
    Bonnes lectures en deux mille quinze, un mot à rime orpheline (va t'y frotter chez Robert Rapilly, il a encore lancé un défi insensé).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci MH !
      Oui Chen je l'avais noté chez toi.
      Je dois être à un par semaine en gros... L'année qui démarre me semble devoir être intense et intensive car j'ai hâte d'aborder tout ce que j'ai noté en perspective auquel viendront se coller les "surprises" forcément !
      Actuellement, à la fois question temps et question masse difficile de faire davantage mais ce n'est pas une fin en soi !
      Bon , je vais aller zyeuter de plus près chez Rapilly....

      Supprimer
  7. J'ai lu les nom de ces auteur-e-s dans l'annuaire : Bott, Harvey, Supervielle, Sacré, Neville, Pessoa, Cohen, Bruno, Fior, Davodeau, Modiano, Rabaté, Suel, Vidal, May, Jouet, Mélois, Roux, Bello, Salvayre. C'est dire si on a des parcours partagés.
    Plus sérieusement, l'œuvre de quelques-uns m'est devenue vitale, au moins pour la recherche du bonheur de lire : James Sacré, Lydie Salvayre, Lucien Suel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà Yves, tu as tout dit : le bonheur de lire.
      Merci.

      Supprimer
  8. Beau programme passé et à venir. Quelques auteurs/titres inconnus, je suis curieux d'avoir un avis sur le Julien Gracq que je n'ai pas lu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Christw et ce que l'on trouve chez toi est très intéressant (Carver en vient !)

      Supprimer