dimanche 14 décembre 2014

Interférences sonores 9

ALL SAID AND DONE (album Skin 1986) 



All the words in the world
wouldn't make you stay this evening;
though I scrabble around for any I can say,
so hard to take our leave,
so hard to stop believing.
        
I guess we know this silence well enough,
and you'll be going by and by;
I'm scared that anything I offer
might be taken for a lie.
        
CHORUS:
All said and done,
and there's no way to make it any different.
I hold my tongue as you're walking away.
So goodbye comes -
oh, I don't want to make it difficult
but nothing's easy
when there's nothing left to say.
        
Now we only talk as though time were heavy weather
with a storm-cloud brewing on each hasty phrase...
all the words in the world wouldn't put us back together.
        
Maybe we had our opportunities...
most of those chances passed us by;
I'm scared that anything I offer
might be taken as a bribe.


Quelle réussite cette chanson !
Je trouve exceptionnel de parvenir à dire et suggérer autant en en faisant aussi peu, avec une telle économie de moyens. Climat lourd : de la rupture dans l’air ! Tout est en place, voix et chœurs, paroles, John Ellis à la guitare, un morceau très dense dont la structure rythmique installe des moments lents ou le doute plane, et des bouffées brutales où les mots pourraient bien être définitifs, irréversibles. 
Un morceau qui "dit" tout, qui éclate en soubresauts et déchirures, ou même en sanglots ravalés, marqué par des brisures d’une noirceur inquiétante et orageuse. 
Le tout dans une concision remarquable. 

A sa manière, une espèce de « cris et chuchotements »...   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire