mercredi 15 octobre 2014

cENTQUARANTE

140-4

Son ultime proposition «la véranda dans le colonel Moutarde avec la bibliothèque », précipita sa perte de la partie, une preuve que le monopoly n’est pas un jeu facile.

140-5

Le chien aboie, le corbeau croasse, le lion rugit.
De plus, le chat parde, le jars dîne et dort. Sinon l’abeille gicle.
Enfin, l’essence yèle. C’est le cri du carburant.

.../... 


La série étant désormais lancée, elle reviendra régulièrement sous deux formes : 
-  libre avec 140 caractères espaces non compris , 
ou bien 
- Septuor  contrainte chez Zazie Mode d'Emploi : http://zazipo.net/+-Septuor-474-+


8 commentaires:

  1. Cher K. Si votre contrainte était de 140 caractères espaces compris, vous seriez le roi du twoosh, tweet parfait de 140 caractères et je vous souhaiterais la bienvenue sur Twitter où je pratique cette contrainte (comme des longs vers justifiés)..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Lucien Suel, le twoosh -qui m'est inconnu- me semble plus facile à gérer au clavier en touche qu'en bouche ! Mais votre invitation me twoosh !
      Je vais devoir revoir ma copie, je sens...
      Je suis preneur de quelques infos en +, du fait que je ne touitte pas comme disait Schubert.

      Supprimer
  2. K
    est
    la plume
    d’interférences
    devrait-on par métonymie
    dire non point plume plutôt clavier
    oui K est donc le vivant clavier d'interférences

    RépondreSupprimer
  3. Aïe, il y a des erreurs de calcul ci-dessus. Vous pouvez sans inconvénient, cher K :
    - effacer mes 2 précédents messages, à quoi je vais retravailler,
    - m'excuser d'être si bavard soudain !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne me plaindrai jamais des échanges ici -même, voyons !
      Ce serait se tirer une balle dans le pied que de refuser interactions ou ...interférences ;-)
      J'efface provisoirement : je suis favorable à leur retour après vos recalculs !!!

      Supprimer
    2. Le compte est juste ici :
      http://robert.rapilly.free.fr/index.php/2014/10/16/320-de-l-art-au-cochon
      Merci cher K !
      PS - Rendez-vous chez Zazie Mode d'Emploi, où récemment Yvan Maurage a signé un tweet :
      http://zazipo.net/

      Supprimer
    3. Je le remets donc ci-dessous ! A bientôt !
      ************************************************

      Tout psaume est bénéfice, entonnons-en par triples :
      crescendo d'après vêpre, amphore et nez aux tripes !
      Or, combien de verrats verra tel Te Deum ?
      Nos trois petits cochons font un juste quorum.

      14, 140, 1400... La comptine véridique ci-dessus peut être codée en un quatrain primesautier de 115 lettres (dont 1 ligature) + 20 espaces + 3 alinéas + 1 apostrophe + 1 point final = 140 caractères, le maximum en syntaxe tweet (on dit alors un twoosh). Le tout pèse 1400 au Gématron et aligne triple acrostiche :

      Cantique ô gain Quand trois quantA
      Enflent complie Urne et gros groiN
      Nombre cochon l’Art saint où TweeT
      Twoosh & Nafnaf Rendent bon comptE.

      C Q A
      E U N
      N A T
      T R E

      Supprimer