vendredi 29 août 2014

De moins en moins loin

Si jamais vous voulez vous faire une idée de ce que nous faisons ce week-end, les chances sont très très fortes que ce soit par ...  ...

Lubat Sclavis Corneloup Texier, d'accord,
mais tellement d'autres à qui prêter une oreille en mode déambulation. pérégrination...
Photos et mots à suivre plus tard...

Le fil ... des notes,  au fil de l'eau 
ou le petit journal de trois moments passés au festival

Edit 1/ soirée de vendredi


Bernard Lubat et Louis Sclavis

edit 2 / programme de samedi

 Au gré de mes déambulations 



Puis vers 18h00...  

Didier Levallet Quintet 




Très beau projet et concert, album "Voix croisées"
Un morceau est titré du recueil d'Eluard : "le dur désir de durer" 

Un superbe moment dans le début de soirée nantaise.


Ensuite vers 20h45 
Du côté du Lieu Unique, toujours sur la péniche, un excellent moment avec deux compères puis quatre qui nous ont offert un "mini Uzeste"...
Lubat inimitable, Corneloup tout simplement excellent, avec toujours cette exigence personnelle qu'aucune note n'est vide de sens. C'est si beau à entendre.
Alors, d'ici la fin du festival, une vidéo d'une dizaine de minutes avec Bernard Lubat et François Corneloup !
 edit, suite
Vidéo que voici... Nous sommes au début de leur prestation et je vous invite à repérer comment ils cheminent évoluent digressent en étant 100 % à l'écoute !

video


edit 3 / journée de dimanche 

Troisième jour avec un choix restreint à la fois délibéré pour ne pas me "disperser" et suite à une programmation moins "attirante".
Un seul concert donc, je suis arrivé assez tôt, pour être assis, et pour avoir le plaisir de voir les musiciens (sept aujourd'hui) s'installer, s'épauler, rire et se concentrer, faire la balance-son. J'aime vraiment ces préparatifs.
Je m'attendais à une ambiance autre que le festif et j'ai été servi ! 
Prévu à 16 h 30 ce fut en réalité 17 heures : trente minutes de débrayage par et pour les intermittents, qui ont été fort bien comprises.



Sous un soleil revenu au plus haut, j'ai assisté au concert du groupe d'Alexandra Grimal (saxophones) dont elle est leader avec la création Nāga. 
Un septet que complètent Marc Ducret guitare, Nelson Veras guitare, Stéphane Galland batterie, Benoit Delbecq piano, Lynn Cassiers voix et électronique, Jozef Dumoulin claviers.  




Delbecq Ducret Galland Veras Cassiers Grimal Dumoulin   


Conquis par cette musique exigeante et changeante, mélodique ou bruitiste, aux climats tour à tour éthérés ou électriques, je ne me fis pas prier pour aller échanger juste après quelques mots avec Alexandra Grimal et Marc Ducret. 

De quoi conclure en beauté pour moi une bonne cuvée avec cette édition 2014. 

6 commentaires:

  1. La culture est chère ? Essayez l'ignorance... excellent slogan ! et une affiche bien attrayante ... trop loin hélas, j'attendrais le début de saison de la Cave :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bernard Lubat et Louis Sclavis sur "leur péniche" ont dépoté sérieux

      Supprimer
  2. Bon voyage au pays de la musique, sans le swing de la pluie, j'espère...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Frais mais pas d'eau.
      Et ça va se réchauffer samedi et dimanche. A suivre, et merci !

      Supprimer
  3. Il y a quelques années, j'avais emmené les petits-enfants à un concert de Louis Sclavis et François Corneloup. Une partie totalement improvisée a eu le don de provoquer les éclats de rire des enfants. Ces rires sont restés sur la bande enregistrée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle anecdote qui ancre bien leurs musiques dans la vie !.

      Supprimer