dimanche 22 juin 2014

Variations (3)

35 variations sur un thème de Dino Buzzati.

00 Texte-souche
Quand Stefano Roi eut douze ans, il demanda comme cadeau à son père, qui était capitaine au long cours et maître d'un beau voilier, de l'emmener à bord avec lui.

01 Réorganisation alphabétique
AAAAAAAAAAAAAAAA BB CCCCC DDDDDDDD EEEEEEEEEEEEEEEEEEE F G IIIIIIIIII LLLLL MMMMMM NNNNNNNNN OOOOOOOOO PP QQ RRRRRRR SSSS TTTTTTT UUUUUUUUUU V V Z

02 Anagramme
ADIEU A L’INOCCUPATION VECUE, TROUVEZ L’IDEE ABRACADABRANTE, IDIOME A MECANIQUE ! OUI AU DUO POUR QUE LES LETTRES DES MOTS FORMENT L’ANAGRAMME DANAIDIENNE.

03 Anagramme (autre)
UN MALFRAT, CAID MOITIE DE COMEDIE, UN VRAI ZERO OU MAUVIETTE DITE L’ANACONDA  -IRONIE- DEPOUILLA UNE BANQUE SANS MASQUE. L’ABUS DE TARAMA PEUT DEGENERER,COCO ! 

04 Lipogramme en A
Lorsque Stephen King eut douze piges, il s’enquit d’un présent de son père, gouverneur de long courrier
et chef d’un joli voilier : qu’il l’emmène pour voguer près de lui. 

05 Lipogramme en I
Quand Stefano Roy eut douze ans, sa demande de cadeau à son père, commandant au long cours et chef 
d'un beau deux-mâts et plus, fut d’embarquer à bord ensemble.

06 Lipogramme en E
Quand S. Roi parvint à cinq plus cinq plus trois moins un ans, il dit à son papa, commandant au long cours
patron d’un joli trois-mâts, qu’il souhaitait avoir la gratification d’un parcours marin conduit par lui.

07 Translation (+7) uniquement les substantifs
Quand Stefano Rollet eut douze anabolites  il demanda comme cadi à sa perestroïka  qui était capital-risque
au long courson et  ma-jong d'une belle voiture de l'emmener à bordelaise avec lui.

08    Palindrome (strict) : 
Note : le texte résiste et ne permet pas cette variation, remplacée 
par la translation + 7 précédente étendue.
Quelquefois Séfano Rollet babilla  douze anabolites il démarqua concrètement cadi à sa perestroïka qui étudiait capital-risque au loqueteux courson et ma-jong d’une bégayeuse voiture de l’émonder à la bordelaise avec lui.

09 Bourdon 
Quand Stefano Roi eut douze ans, il demanda comme cadeau à son père , qui était capitaine au long cours
et mître d'un beau voilier , de l'emmener à bord avec lui.

10 Double bourdon 
Quand Stefano Roi eut douze ans, il demanda comme cadeau à son père , qui était capitaine au long ours
et mître d'un beau voilier , de l'emmener à bord avec lui.

11 Épenthèse
Quand Stefano Roti eut douze ans, il demanda comme cadeau à son père, qui était capitaine au long cours
et maître d'un beau voilier, de l'emmener à bord avec lui.

12 Négation
Quand Stefano Roi eut douze ans, il ne demanda pas comme cadeau à son père qui était capitaine au long cours et maître d'un beau voilier de l'emmener à bord avec lui.

13 Insistance 
A compter du moment où la date tant attendue et l’heure fatidique furent exactement atteintes et que le jeune mais copieusement et régulièrement capricieux Stefano dit « petit prince graine de monarque » Roi atteignit donc ses douze années accomplies, certifiées et tamponnées, il sollicita si ce n’est présenta la requête d’un cadeau  de son père, présentement  excellent et grand capitaine au très long cours et maître avisé d'un fort beau voilier, de l'emmener à bord avec lui.

14 Ablation
Quand Stefano Roi eut douze ans, il demanda à son père, qui était capitaine au long cours et maître d'un beau voilier , de l'emmener à bord avec lui.

15 Ablation (autre)
Quand Stefano Roi eut douze ans, il demanda comme cadeau à son père qui était maître d'un beau voilier
de l'emmener à bord avec lui.

16 Double ablation
Quand Stefano Roi eut douze ans, il demanda à son père qui était maître d'un beau voilier de l'emmener à bord avec lui.

16 bis Triple ablation
Quand Stefano Roi eut douze ans, il demanda à son père qui était maître d'un beau voilier.

17 Contresens
Un petit prince demanda pour ses douze ans que son père lui dessine un voilier en coloriant sans dépasser les bords.

18 Autre point de vue
Quand son père eut douze ans, il demanda comme cadeau à Stéfano Roi  qui était capitaine au long cours
et maître d'un beau voilier , de l'emmener à bord avec lui

19 Variations minimales
Quand Stefano Roi eut douze ans, il demanda comme radeau à son père, qui était capitaine au long cours
et maître d'un beau voilier, de l'emmener à bord avec lui.
Quand Stefano Roi eut douze ans, il demanda comme cadeau à son père, qui était capitaine au long cours
et maître d'un beau voilier, de l'emmêler à bord avec lui
Quand Stefano Roi lut douze ans, il demanda comme cadeau à son père, qui était capitaine au long cours
et maître d'un beau voilier, de l'emmener à bord avec lui

20 Antonymie
Quand Stefano Sujet eut douze ans, il accorda le droit à son fils , qui était employé au long cours et apprenti d'une abominable barcasse, de le laisser dans la flotte avec lui.

21 Amplification
Quand Stefano Empereur bénéficia de douze annuités, il pria qu’en bakchich son géniteur qui était amiral au cours interminable et maestro d'un magnifique multicoques, l'embarque à bord avec cézigue personnellement.

22 Diminution
 Stefano Roitelet, douze ans, demanda cadeau à son père : l'emmener à bord avec lui.

23 Permutation
A son père qui était capitaine au long cours et maître d'un beau voilier, Stefano Roi demanda comme cadeau quand il eut douze ans de l'emmener à bord avec lui.

24 Contamination croisée
a) Lorsque Boabdil, dernier roi de Grenade, fut obligé d'abandonner le royaume de ses pères, il demanda comme cadeau à son père qui était capitaine au long cours et maître d'un beau voilier de l'emmener à bord avec lui. 
b) Quand Stefano Roi eut douze ans, il s'arrêta au sommet du mont Padul.

25 Isomorphisme
Lorsque ce siècle eut deux ans,
Napoléon, perçant comme prévu sous Bonaparte
qui était premier consul et futur empereur par maint endroit,
lui demanda de l'emmener sur le trône avec lui.

26 Synonymie
Lorsque Stefano Majesté eut douze berges, il sollicita comme présent à son daron qui était pilote de longue distance et directeur d’un superbe trois-mâts de le prendre en mer avec lui.

27 Fine déduction
C’est bien parce qu’il ne parvenait pas à terminer ses maquettes en allumettes ni à les introduire dans une bouteille et qu’accessoirement il faisait toujours déborder la baignoire que Stefano Roi, douze ans et toutes ses dents, demanda à son père capitaine au long cours et maître d'un beau voilier la faveur de l'emmener à bord avec lui.

28 Contamination (autre)
Quand Stefano Roi eut douze ans, il demanda comme cadeau à son père une colonie d'Utopiens composée de 9876543210 hommes, sans les femmes et les petits enfants

29 Isoconsonnantisme
Caisse teuf noire, diesel démodé comique, dossier pourri qu’un tacot pété, nul, cramé tordu, bavez loin de là mon brave :  clou !

30 Isovocalisme
En pédalo vois-tu souvent si ceux en canot accostent à fond vers l’irréel, magie, fées, sorts, bons tours, effets, jeux d’un faux soir, ciel bleu en feu qu’évapore la mer d’huile.

31 Isophonisme
« Camp stef !  A noroît ! Hue, doux zan !
- île de Man ?
- Da ?  comme cas ...
Do à son : paire quiète et cape y tiennent .
Oh ! long ? court ?
Emettre Dumbo, voix liée de l’an mené, abhorre Ravec, lui  !   

32 Boule de neige clinamenoïde (strict)
Q
ua
nd S
tefa
no Roi
eut dou
ze ans, il
demanda c
omme cadea
u à son père, q
ui était capi
taine au long c
ours et maître d
un beau voilier, d
e l'emmener à bord a
vec lui. de D. Buzzati

32 bis  Boule de neige clinamenoïde 
A
un
âge 
pile
quand
le môme
Stefano
Roi eut là
douze ans, ô
il demanda à
son cher père  
qui était déjà 
capitaine au si  
long cours et, pis, 
maître d’un si beau
voilier de vouloir
l’emmener à bord avec
lui. K par Dino Buzzati.

33 Hétérosyntaxisme
Le cadeau d’un embarquement à bord avec lui, capitaine au long cours, maître d’un beau voilier, fut ce que le père de Stefano Roi se vit demander par son fils atteignant ses douze ans. 

34 Alexandrin(s)
Quand Stefano Roi eut douze ans, il demanda
en cadeau à papa, qui était capitaine
au long cours et maître d'un beau voilier ébène
de l'emmener à bord avec lui par là-bas .

35 Interrogation
Est-ce quand Stefano Roi eut douze ans qu’il demanda comme cadeau à son père, qui était capitaine au long cours et maître d'un beau voilier, de l'emmener à bord avec lui ? 

***
 Note : Le thème de Dino Buzzati est bien, comme vous l'aviez deviné, la première phrase de la nouvelle "le K"...

12 commentaires:

  1. J'aime tout particulièrement la 1ère!!! On pourrait envisager à partir de toutes ces lettres de réécrire une histoire.
    Cette semaine j'ai pratiqué le S+7, V+7, Adj+7 sur des fables de Phèdre dans la langue originale:
    http://lca.spip.ac-rouen.fr/spip.php?article61

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis allé voir, effectivement une belle production !
      Et l'idée de réécrire une histoire à partir des lettres, voyons voyons, ne peut que me plaire !
      Je vais m'y pencher ;-)

      Supprimer
  2. Quel boulot ! Que de potentiel dans une phrase ! Tout cela me conduit nécessairement à la fameuse bibliothèque de Babel de Borgès. Il reste toutefois moins de travail que pour les 410 pages de l'argentin.

    Cf wikipédia qui imagine une postérité à la nouvelle: "Le thème de la « Bibliothèque de Babel » a été réactualisé par le développement de l'informatique qui permet de composer toutes les suites possibles avec un nombre donné de caractères, dans la limite de l'explosion combinatoire."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois que nous sommes en territoires connus avec cette bibliothèque !
      Merci des encouragements.

      Supprimer
  3. Le double bourdon me plaît beaucoup, tout comme (l'autre) contamination....quelle explosion d'images formées et déformées, super!
    Merci señor K.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Colo. Ce que tu en dis m'intéresse : quand on a le nez dedans, on ne voit plus toujours très bien ce qu'il en sort !!!

      Supprimer
  4. Des réponses sont possibles à la variation 8, palindrome, en invoquant le poète russe Afanassi Fet. Strophe encore trop absconse ci-dessous, mais on trouvera mieux en creusant un peu, par ex. à partir de "Et la marine va, papa, venir à Malte" :

    Élu daron est-il en Roi ?
    Stefano dériva, Nemo mua
    du sud au môme-navire :
    don à Fet si orné,
    lit senor adulé…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon cher R, je vois que vous prenez mon K au pied de la lettre !
      Belle proposition, même si je ne suis pas sûr d'avoir tout suivi !

      Supprimer
  5. 1 - lecture - ressenti et commentaire : "ah la vache..."
    2 - R débusqué - interrogation code : "c'est pas ce qui est écrit de pire ou quoi ?"
    3 - envie et jalousie de la taulière qui n'a plus le temps de rien faire et dont l'appentis est présentement inutilisable par suite de hacking insistant (on a l'image mais la rédaction est impossible) - sans commentaire
    4 - Alexandrins 34 : 14 pieds au vers 2 - proposition : "en cadeau à papa, qui était capitaine"
    5 - Vraiment, Mr K me scotche - (dernière remarque, le rouleau de scotch entre les dents, en train de fermer un carton)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci MH pour l'alexandrine suggestion que j'incorpore car elle ne souffre pas le moindre doute sur les pieds !
      Et c'est ainsi que la "saison" touche à sa fin.
      De quoi collecter pistes, idées nouvelles ( il y en a déjà), chantiers pour la prochaine ! Pour l'instant c'est sur des bouts de papier !

      Supprimer
  6. Quelle prouesse ! À lire, relire et apprécier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Obni !
      Du plaisir surtout !

      Supprimer