samedi 14 juin 2014

Impromptu imprévu improvisé

Les chemins buissonniers vont à l'encontre, et c'est heureux, des programmes programmés tels que je les évoquais dans le billet du 7 juin dernier, il y a une semaine exactement. Ceci n'est point une brusque volte-face. C'est un itinéraire bis, un délestage, une bretelle imprévue. Une improvisation.
J'en remercie un des blogs de chevet ci-contre qui m'a donné cette idée à laquelle je n'ai pu résister.
Le girondeau. Ah, le girondeau...
Vous lirez donc sur le blog de Robert Rapilly les quatre merveilles qu'il nous propose !

Et comme je m'y suis collé, voilà un peu de lecture !

Si Cléopâtre avait eu le nez plus fin 
Aurait-elle connu un peuple idolâtre
La dissuadant de ce venin ?
Pour renoncer là à se battre
Sont-ce ses déboires romains
Qui la firent opiniâtre 
Choisir ce chemin
Si Cléopâtre
N’est plus, teint
Saumâtre :
Fin !

Sancho Panza c’est pas le moment qu’il flanche
Sus aux moulins à hue à dia fissa
Non ce n’est pas s’en payer une tranche
Qu’accompagner cet échalas
Plus parfaitement étanche
Assoiffé de combats
Tocs d’un Don qui cloche
Sancho Panza
Qui chevauche
Dans la
Manche


Arsène Lupin manie en as la chignole  
Menant de vie grand train grâce aux butins
Snobe les fariboles et les babioles
Herlock défié arrive en vain   
Rival dont il se gondole
Ganimard fou devient    
Risquant camisole
Arsène Lupin
cambriole
badin
vole 



Ce Don Quichotte préfère voir les choses en grand
Fougueux manieur de bâtons sans carotte
Il s’attaque en plein vent aux géants
Dans le combat point ne mégote
Leurs ailes de son zèle pourfend
et si Sancho ballotte
rien ne le suspend :  
ce Don Quichotte
rossinant 
dépote
tant

16 commentaires:

  1. Lot et Garonn(E)14 juin 2014 à 10:44


    Le pied agile, pareil à un Alexandre, hein
    Le taulier a l’humeur vagabonde
    parcourt une drôle de mappemonde
    y esquissant chaque matin
    d’une drôle de faconde
    le portrait assassin
    d’un grand du monde
    Félix Potin ?
    Joconde ?
    Tintin ?
    Bond ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oh, petite entorse avec ce pied agile qu'on devrait retrouver 4 lignes avant la fin.

      Ce n'est pas suffisant pour entamer le plaisir de lire cette réussite !
      Ecrite "Agen" ?

      Supprimer
  2. lot&garonne14 juin 2014 à 12:01

    hé m"sieur K, votre exercice m'inspire
    alors je remets çà!( en trichant un peu)

    Girondeau du lecteur Lambda

    Il sait à peine lire alors savoir écrire
    Vaudrait peut-être mieux qu’il y pense pas !
    Quand on a rien, si peu à dire,
    Il faut savoir en rester là.
    Et ce n'est pas médire
    Que de dire cela.
    n'avoir du beau sire
    que l'falbala
    C’est bien là
    Le pire
    N'cepas?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de problème, Charlotte etGaonn(e)
      et donc, malgré la trichette, ou plutôt à cause, bis repetita ;-)

      Supprimer
  3. Tu as vraiment bien fait de ne pas résister! Ces girondeaux en forme d'ailes de moulins, ou de nez fin s'envolent joyeusement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Colo, je me suis bien amusé, c'est vrai ;-)

      Supprimer
  4. Girondeau Nez-Fin, on dirait un nom de compagnon du Tour de France ! Belle ébénisterie au demeurant ! Et qui donne en effet des envies d'imitation, mais le sieur K met la barre assez haut, s'pas, avec son escabeau magique. Alors va falloir que je bosse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien vu pour Girondeau Nez-Fin. Quant à l''escabeau magique, belle trouvaille, peut-être sera-ce mon chef d'oeuvre, va savoir !!!

      Supprimer
  5. lecteur lambd(A)16 juin 2014 à 07:16

    merci à MH de l'Appentis de m'avoir donné la contraction du "s'pas" que je ne savais pas écrire
    CQFD ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le girondea(u) aur(a) a(u) moin(s) permi(s) cel(a) Chèr(e) Lambd(a) !

      Supprimer
  6. @Lecteur lambd(A), ce fut écrit d'instinct (mais pas d'Einstein !), or c'est illogique puisque : "n'est-ce pas", pas d'(S) là-dedans mais du "ce" qui, contracté, devrait faire "c'pas". Consulté, le Robert ne fournit aucune piste entre "spa" et "spasme", et on trouve la locution intégrale... à la rubrique du verbe être, bon sang mais etc. On a vu pourtant s'pas écrit ici ou là... Tiens, y a sûrement de quoi faire un girondeau ! Mr K passe-moi l'escabeau, please !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si nous menons l'enquête et nos pas à Spa, l'eau claire prêtera ses qualités à nos idées ?

      Supprimer
  7. Le lapin de Garenne17 juin 2014 à 08:08

    on a hâte de lire ce que MH de L'AScabeau va nous décrocher ...



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La pleine lune, ASsurément ;-)
      Vivement la première marche !

      Supprimer
  8. Ce girondeau a des allures de verre à à pied : c'est forcément engageant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que ne fût-il en forme de fût ;-)

      Supprimer