mardi 27 mai 2014

Besoin d'un petit peu d'air frais ?

DE QUOI IL S’AGIT 

Il s’agit de retourner en ces lieux
où nous ne sommes jamais parvenus. De penser
des pensées si longtemps assoupies
qu’elles sont désormais perdues.
Il s’agit de cueillir avec étonnement
et gratitude les minuscules fleurs des champs,
d’extraire les essences infinies
des espèces communes laissées
sottement languir devant 
notre porte. De commencer à vivre,
voilà de quoi il s’agit. 



(c) Franco Marcoaldi, Le temps désormais compté, poèmes, Nunc | Éditions de Corlevour, 2013, page 87. Traduit de l’italien par Roland Ladrière.


Trouvé sur cette formidable et indispensable mine que constitue le remarquable Terres de Femmes d'Angèle Paoli.

edit de fin de journée
j'ai le plaisir d'ajouter la contribution de paul(a). Merci. 

"Ne rien avoir à écrire
procure cette peine enfantine, infinie,
de qui ne trouve pas à se loger
en terre étrangère.
On cherche partout,
tout est déjà occupé,
essayez ailleurs, cependant
il se fait tard, rien à vers.
Où irons-nous dormir ?"
Valerio Magrelli,

8 commentaires:

  1. c'est drôle comme les esprits...
    depuis hier matin je le mail à tout vent ;-)
    avec un précédent qui n'as pas du t'échapper sur le même site :

    "Ne rien avoir à écrire
    procure cette peine enfantine, infinie,
    de qui ne trouve pas à se loger
    en terre étrangère.
    On cherche partout,
    tout est déjà occupé,
    essayez ailleurs, cependant
    il se fait tard, rien à vers.
    Où irons-nous dormir ?"


    Valerio Magrelli,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un skaandaaal !
      Je n'ai rien reçu :-)

      Supprimer
  2. je ne suis pas l'As de l'orthographe ce matin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La reine suffit amplement, non ?
      ;-)

      Supprimer
  3. Ces lieux où nous allons enfin commencer à vivre...
    Ici et aujourd'hui, tiens ! A partir de maintenant.

    Très beaux moments poétiques, merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Christw !
      C'est assez régulier ici, ce partage !
      Comme chez toi ;-)

      Supprimer
  4. Plaisir de revivre, ici, ce moment poétique essentiel! Merci.

    Terre de femmes, l'indispensable et si généreux site.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Partageons, il en sortira et restera toujours quelque chose ;-)

      Supprimer