dimanche 4 mai 2014

5 oeil neuf


10 commentaires:

  1. Question: quelle est donc cette contrainte?

    RépondreSupprimer
  2. Je te recopie le billet du 25 mars qui explique !

    La lecture régulière ici des "poèmes express" de Lucien Suel m'a donné l'envie et l'idée d'une série qui paraîtra ici-même très bientôt.
    J'en donne, "oulipotiquement" incorrigible, les clés et contraintes fondatrices.
    Le poème express est un mode de caviardage libre qui n'est pas sans rappeler l'AVION oulipien.
    Je l'appellerai plutôt CERF-VOLANT car je l'ai soumis au vent du hasard :
    J'ai choisi un recueil de nouvelles moyennement épais que j'ai ouvert au pif dans les pages de début.
    J'ai choisi la page de droite, en l'occurrence la page 19.
    J'ai ensuite compté de 10 en 10 jusqu'à la fin du recueil ce qui m'a conduit à la page 119.
    Cela fera donc 11 poèmes express titrés UN ŒIL NEUF !

    Dès qu'il y a un peu de vent, première publication !

    RépondreSupprimer
  3. Que le vent se lève et nous enlève oulipotiquement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le vent m'emmènera à ce rythme aux débuts de l'été !
      Et merci d'être passé.

      Supprimer
  4. La Patience de savoir....the answer my friend, is blowing....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et puis, puis surtout, bien souvent, très souvent
      Y a des coups, des beaux coups, beaucoup d´vent
      (pour rester dans la chanson !)

      Supprimer
  5. T'as d'beaux "oeil neuf", tu sais...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      J'essaie d'y donner une "gueule" d'atmosphère !!!

      Supprimer
  6. Regard tranquille sur la vie ordinaire...

    RépondreSupprimer
  7. peut-être... ou peut-être pas !

    RépondreSupprimer