mardi 25 février 2014

Franges du silence

Du 8 au 23 mars 2014 ce sera le Printemps des Poètes.
Ici c'est tout le temps le printemps.
(Jusqu'à un certain point.)


C'est la pluie qui toujours réveille la mémoire (Kenneth White)

l'eau a reculé vers le ciel
sans que personne ne la retienne
que restera-t-il quand elle aura pris son envol
seul un lac noir et pour caresse le vent

in Faoug, L'estuaire © Cheyne 2013, p.11

tout au fond perspective d'une montagne 
qui sans bouger avale les couleurs du ciel 
c'est ainsi qu'elle est arrivée 
à faire de l'ombre au lac

ibid p.23

 chaque réveil remettre l'eau
les vagues l'air et tout en haut
un ciel différent d'hier
et toujours la rive 
à la même distance

ibid p.18

via les corps faire voyager les mots
ceux restés là après la traversée des flots
accrochés au fond de la gorge
les laisser couler rejoindre par l'estomac
le flux des battements
écho des pagaies

ibid p.22


les solitudes remontent le courant
rebroussent là d'où elles viennent
au passage elles glacent les pensées
l'encre colore l'échine de noir

ibid p.26

Faoug, recueil de Gaia Grandin, vient de recevoir le Prix de poésie de la Vocation 2013

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire