lundi 6 janvier 2014

Pourquoi pas ?

L'heure exquise




La lune blanche
Luit dans les bois ;

De chaque branche

Part une voix
Sous la ramée ...

Ô bien-aimée.

L'étang reflète,
Profond miroir,
La silhouette
Du saule noir
Où le vent pleure ...

Rêvons, c'est l'heure.
Un vaste et tendre
Apaisement
Semble descendre
Du firmament
Que l'astre irise ...

C'est l'heure exquise.
Paul Verlaine

7 commentaires:

  1. Salut l'ami,
    je te laisse un petit message qui n'a rien à voir avec ce qui est au-dessus, et je m'en excuse.
    Il y a quelques temps, tu avais mis des vidéos d'un groupe que je ne connaissais pas : Van des Graaf Generator. J'avais trouvé ça très bien et je suis allé sur internet essayer d'en découvrir plus. Depuis, j'ai acheté deux disques (en vinyl of course), "The aerosol grey machine, pawn hearts, et c'est plus que bien : c'est formidable, plein de trouvailles, de richesses, bref, je vais certainement continuer à découvrir le reste.
    Un grad merci à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que ton message réponde à la fois à 'pourquoi pas ?" et "à l'heure exquise", de plus par l'auteur de "rêver de nouveau" alors que j'ai mis en gras "rêvons c'est l'heure'" montre bien qu'il est à sa place finalement !
      Sur mon blog précédent tu trouveras ici : http://numberk.canalblog.com/archives/a_black_box/index.html
      si tu le souhaites l'intégralité des chroniques que j'ai écrites sur la discographie complète du groupe (VdGG donc) et celle en solo de son leader Peter Hammill. A chaque fois il est précisé l'année mais je n'ai pas chroniqué dans l'ordre. Et tu me sembles suivre la chronologie des parutions, c'est mieux pour suivre l'évolution, quoique ici il te faudrait intercaler "The least we can do is wave to each other" remarquable également !
      Merci en tout cas de ce message qui montre que je rends un peu à Hammill et sa musique (intense, farocuhe ,sauvage, sans concession) ce qu'ils m'ont donné !
      Et je mettrai une petite vidéo, tiens ;-)

      Supprimer
  2. Saisissons, saisissons... Et surtout l'occasion de s'immiscer dans cet échange musical pour y glisser un grain de sel en forme de coq à l'âne. Entendu hier soir sur F-Inter une version,qui doit sans doute être éreintée par les puristes, d'une Gnossienne par un violoniste (libanais) qui a orientalisé ce morceau déjà bien beau dans sa facture originale. C'est joué "ritenuto/sostenuto" d'un archet vibrant. Le violoniste s'appelle Claude Chalhoub. Ca peut se découvrir sur Youtube (mal en ce qui me concerne cause matos pourri, c'était mieux en direct sur ma radio), ne pas faire attention au défilé d'odalisques dodues dont les internautes ne peuvent s'empêcher de truffer, comme autant de paraphrases lourdingues, la vidéo du morceau. C'est pas récent récent (2001 je crois) mais ça peut se kiffer... La taulière de l'Appentis est infichue de mettre ça en ligne alors elle raconte juste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On va aller écouter ça, donc. Merci.

      Supprimer
    2. Merci MH, intéressant, oui, et le lien :
      https://www.youtube.com/watch?v=VByTvhPJeGM

      Supprimer
  3. L'heure exquise... est exquise, la photo aussi !

    RépondreSupprimer