lundi 27 janvier 2014

Musiques souterraines air libre grands espaces

Sans doute trop confidentielles alors qu'elles sont formidables et portées par des musiciens et compositeurs excellents et passionnés, voilà ce que je me disais en sortant des deux concerts de la semaine dernière.

Car musicalement ce fut aussi chargé que riche et plein de belles rencontres.

Ce fut comme un rendez-vous amical avec Jean-Marie Machado, que j'ai déjà applaudi quatre ou cinq fois en concert et que j'apprécie énormément.
Esprit ouvert et curieux, comme en témoignent les projets et collaborations foisonnants qu'il a menés, excellent pédagogue, pianiste compositeur chaleureux et simple.
Avec Dave Liebman (saxophone, flûte) et  le quatuor Psophos ( Eric Lacrouts, violon / Bleuenn Le Maître, violon / Cécile Grassi , violon alto / Guillaume Martigné, violoncelle) la soirée fut un pont entre le jazz et la musique de chambre. 
La vue sur le pont valait le déplacement, on pouvait poser son regard sur les paysages sonores environnants de ce projet qui portait magnifiquement son nom : Painting notes in the air.

Vendredi ce fut tout autre chose avec le quintet de la flûtiste compositrice syrienne Naissam Jalal qui nous a lentement mais sûrement envoûtés, j'en veux pour preuve l'extrait ci-dessous qui a conclu la deuxième partie de leur set. Là encore l'engagement , la complicité et le plaisir de jouer furent palpables, d'une intensité qui a suscité un joli partage avec le public et de belles émotions. 
Je les cite tous, c'est la moindre des choses : 
Naïssam Jalal (flûte, percussions) Mehdi Chaib (saxophone) Karsten Hochapfel (guitar) Matyas Szandai (double bass) Francesco Pastacaldi (drums)

Un extrait : Beirut

2 commentaires:

  1. Écouté Beirut, les yeux fermés, hier. Superbes tranquillité et harmonie, merci K!

    RépondreSupprimer
  2. Je ne suis pas autrement surpris que ces ambiances et climats te plaisent, mais j'en suis absolument ravi, chère Colo !

    RépondreSupprimer