mercredi 8 janvier 2014

Mettre le feu sous la porte

Poursuivons...

Toujours comme source l'inépuisable "Anthologie de l’OuLiPo"...
P.592, locutions introuvables (Marcel Benabou)

Principe :  fabriquer de nouvelles locutions. 
*Avec « tirer le diable par la queue » et « bâtir des châteaux en Espagne » on obtient « tirer le diable en Espagne » et « bâtir des châteaux par la queue »... Il reste ensuite à en donner une signification précise !
Exemples sur la thématique "l’œuf et la poule"
Mettre tous ses œufs en Espagne : s’entourer de précautions inefficaces
Mettre tous ses œufs en poupe : prendre de gros risques
Mettre tous ses œufs dans le plat : utiliser toutes ses ressources d’un coup
Tuer la poule devant les bœufs : faire un exemple
Tuer la poule sur le feu : agir de façon précipitée
Tuer la poule dans la bergerie : agir avec dissimulation

Je m'y colle ! 

-         Pousser le bouchon en Espagne:
Bloquer le col du Perthus
-         Pousser le bouchon sur la soupe :
Se livrer à des expériences maritimes avec ses aliments pendant le repas
-         Pousser le bouchon derrière la tête:
Emprunter exclusivement les itinéraires bis. 
-         Sauter du coq à son moulin :
Se réveiller tôt dans la farine.
-         Mettre la charrue sur le bout des doigts:
Labourer en braille.
-         Avoir une idée sous roche:
Donner son avis dans une grotte.
-         Avoir une idée à ses trousses :
Ne pas pouvoir chasser une sombre pensée.
-         Avoir une idée dans un magasin de porcelaine:
Se rappeler sans grande certitude le prénom de son éléphant.
-         Avoir une idée au tournant:
Changer de direction, finalement.
-         Apporter de l’eau comme l’as de pique:
En renverser.
-         Bâtir des châteaux comme un arracheur de dents:
Etre un très très gros menteur.
-         Avoir une idée avant les bœufs :
Y penser le premier, mais sans gloire.
-         Etre fringué comme une casserole:
Porter un queue-de-pie qui attache.
-         Avoir des fourmis dans les orties :
Confondre la faune et la flore.


8 commentaires:

  1. Etre bête comme la lune
    - Expression plus correcte pour dire «un vrai trou-du-c. »

    Etre dans ses pieds
    - Variante imagée du « moral dans les chaussettes »

    Noël au balcon, Pâques au leu-leu
    - Les snobs qui fêtent Noël à St-Barth prendront la file d’attente au tire-fesse de Megève en avril

    A la queue-tison
    - Variante correcte de « avoir le feu au c. »

    Lâcher la proie pour la planche
    - On ne peut être à la fois surfeur et pêcheur de crevettes

    Avoir du pain sur l’ombre
    - Etre victime d’un mirage en plein désert de Gobi

    Telle qui rit vendredi dimanche elle se casse
    - Si ta femme a de l’humour, c'est sûr un jour elle va te plaquer

    Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin pleurera
    - Faut pas trop boire le soir, sinon après faut se lever dans la nuit

    Les conseilleurs seront les derniers
    - Prophétie sur la fin du métier de consultant (*)

    Les premiers seront les payeurs
    - Blague de ministre du budget en direction de ses collègues

    (*) « Et qu’ils n’oublient pas d’éteindre en partant »

    RépondreSupprimer
  2. On va pouvoir se lancer dans un recueil !
    Je vais ouvrir ça, une espèce de billet permanent que j'actualiserai et la collecte se fera à mesure... !

    RépondreSupprimer
  3. Riche idée (plus riche que my tailor, hi hi)
    Mr K est le meilleur pour l'animation d'ateliers d'écriture...

    RépondreSupprimer
  4. Comme disait le spermatozoïde fatigué: "vivement qu'on passe le col de l'utérus" et son copain de lui répondre: "Tu parles on vient juste de passer les amygdales"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Itinéraire bis ou voie de délestage ?

      Supprimer
  5. Les fourmis dans les orties, c'est la porte ouverte au grand chambardement.

    RépondreSupprimer