samedi 2 novembre 2013

Taugrammatiquement-18

Résolument, Rouvray*, repaire rural , rendait « rieur » : refuge rustique rassemblant roquets rustres rejouant rébarbatives réjouissances, rituelles retrouvailles, révérant rétrospectivement réunion, rares revoyures, révélant ridicules ragots retors, révérencieuses reptations romancées.  
Rapaces rancuniers, requins roués. Récits rances, rodomontades regrettables.  
Raqueur récalcitrant, roublard repoussant, René rapinait, resquilleur réellement répugnant.
Rude ruffian, Régis ripaillait rudement, rotant relâché, remarquablement relax, rubicond.  
Roger rêvait rondement, ronfleur ravi, rayonnante rigolade. Rocambolesque !
Rossard ramolli, Robert ressassait raisonnements rudimentaires, répétitifs, racornis.
Rapide, Raymond ratiboisait, raseur ratatinant, rajoutant répulsif, régime régulier risqué. 
Responsable refroidi, Raphaël, retors réfractaire, rempilait, rechignant, recroquevillé, renfermé.
Rudoyant rageusement, Rémi, remisant raffinement, rossait, rogue, rigidement rugueux, regard rouge.  
Remisant rancune, Renaud régalait, rameutant rires remplaçant racontars, recueillant résultat raté rencontrant revers, réussissant rarement.      
Réparateur retraité, Reginald refourguait redoutables rogatons, rognures, rebuts remplissant réduits.
Représentation ravageuse : relations rachitiques, ratiocinations redoutables, rires révolus.
Regrettable réalité.

*Nb Rouvray est un lieu fictif.

4 commentaires:

  1. Raisonnablement rangés, les R ont bel air ! :)

    RépondreSupprimer
  2. A propos, devinette : qu'est-ce que le mot "mot" ?


    Réponse : c'est le mot "mort" qui manque d'air...

    RépondreSupprimer
  3. Et un baba serait un barbare qui manque d'air !

    RépondreSupprimer