vendredi 22 novembre 2013

Nocturnes

 Chantons sous la nuit*

La nuit
La nuit je mens, je prends des trains1
La nuit... c'est dans le noir qu'elle voit,
c'est dans l'ombre
qu'elle commence à glisser sur les tuiles des toits2
Quand nous aurons allumé le feu,
Dresseurs de feu, laisseurs de cendres3
nous ne pourrons plus voir la nuit.
Mieux vaut laisser basses les lampes
La nuit plus longtemps nous va mieux
C'est le grand jour qui se fait vieux4
Quand il y a le feu,
il n’y a plus que le feu qui compte.
un feu pour vivre mieux5
Le feu est un hypnotiseur.
L'homme et la flamme savent s'entendre
Ils se ressemblent tant tous deux6
Ce soir, regardez, le ciel a chassé tous ses nuages :
Les gens, il conviendrait de ne les connaître que disponibles
A certaines heures pâles de la nuit7
lune élégante en arrondi...
C’est vrai qu’il manque la mer, 
La plage est blanche.
Ce grand voilier qui joue des hanches
Va m´emmener loin dans une île.8
C'est une plage ou même, à ses moments furieux
Neptune ne se prend jamais trop au sérieux9
Mais le ciel n’est pas mal non plus comme image de l’infinitude.
Entrez dans le rêve, 
Quand le jour s'achève,10
Regardez cette étoile,
je la vois, tu la vois,
et pourtant elle n’existe plus,
Je veux tomber en poussière
Poussière d’étoiles autour d’minuit11
S’il faut en croire les affaires 
de vitesse, de lumière.
Telle est ma quête, suivre l'étoile
 Peu m’importent mes chances  12




 Note : 
centon avec Bashung1, Jonasz2, Nougaro3-6-11
Ferrat /Aragon 4, Beaucarne/Eluard5
Ferré7, LeForestier8,Brassens9, Manset10,Brel12
voir Zazie Mode d'emploi en lien ci-contre.

6 commentaires:

  1. Permettez mister K qu'en votre sillage je pose ces mots empruntés aux démons de mes nuits ...( cherche encore :-))

    Autour de mes nuits, allez luis, je t'attends
    O toi ma bonne étoile, allez, va, descends (1)
    Engourdi par le sommeil et prisonnier de mon lit (2)
    Henry Miller sur la table de nuit (3)
    Et ma guitare dans son étui (3)
    J'aimerais que cette nuit dure toute la vie(2)
    nuit qui se déhanche, remue et devient blanche (4)

    C'est ma dernière nuit (5)
    À New York City.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nougaro, Daho, Couture, arthur H.
      Me manque le 4 !

      Supprimer
    2. "Dans mon pays le noir est une couleur" de Bertrand Louis
      http://www.deezer.com/album/259472

      Supprimer
    3. Merci du lien, j'ai écouté un peu, c'est pas mal.
      Et j'ai vu un lien Muray ;-)

      Supprimer
  2. Tout ça laisse la taulière de l'A.S. sans voix ! Ce centon n'est pas sans ton !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben non, j'espère que tu reviendras commenter ;-)

      Supprimer