lundi 14 octobre 2013

Réussite

Vendredi soir, la soirée musicale en deux parties a débuté avec le quartet de Macha Gharibian.
Je m'attendais à une musique plus ancrée dans le folklore de l'Arménie. 
Ce ne fut pas le cas. 
Deux morceaux tirés du répertoire populaire arménien ont brillé certes dans un ensemble où la musique passa par des chemins et des influences variées selon le parcours de la pianiste, compositrice et chanteuse.
Parfois pop, parfois rock, parfois jazz, parfois folk, et parfois tout ça en même temps ou presque, cela pourrait sonner comme un fourre-tout. Pas du tout. 
Les fils tirés et tissés ont assuré un équilibre musical au climat changeant, une ambiance originale, le jeu au piano étant toujours évocateur, suggestif et propice à la rêverie.
Ce fut un bon moment à la belle simplicité. 

Un peu de ... douceur ?



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire