lundi 21 octobre 2013

Fiévreux

Ensemble IV 
 
 
Les ressorts 
                 sans vie 
                                          Atteignent 
        Dans la faiblesse 
                         D’une nuit 
                                  Sans appel 
                 La mobilité 
                         De la peur 
 
 
 
Le vide inoublié 
                 Poursuit 
                                  Jusqu’au sommeil 
                                                  L’ennui. 
        L’inquiétude 
        D’une tristesse 
                                          Emplit 
                                                   De froid 
                 Un rêve lourd 
 
 
 
        Le départ 
                         Encerclé 
                                          Contient 
                 Les visions 
                         Paisibles. 
 
Le vertige 
                 Prend 
                         Le soleil 
                                          À témoin 
 
 
Danielle Collobert, Œuvres II, P.O.L., 2005, pp. 127 à 129. 

4 commentaires:

  1. Réponses
    1. Un côté graphique prenant, et comme une suspension dans le texte.

      Supprimer
  2. Le graphisme, surprenant et oui, prenant. Mais aussi je trouve ces majuscules qui semblent séparer les mots mais forment un bel Ensemble.
    Bref, ça m'a beaucoup plu, merci K!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Colo.
      On a quelques clés si on se documente sur Danielle Collobert.
      Mais on peut faire sans !

      Supprimer