vendredi 27 septembre 2013

Stupidités



Chère paul(A)
par deux fois cette année vous recommandâtes ici-même la lecture de "Mon Chien Stupide" de John Fante.
Suivant (enfin...) cette recommandation, je me le procurai cet été, légalement.
Avec l'idée de découvrir un auteur -soit écrit en passant- dont je n'avais rien lu jusqu'ici.

Je ne saurais trop vous remercier de m'avoir ainsi aiguillé et d'avoir en quelque sorte insisté.
En un peu plus de cent-cinquante pages, le tableau est dressé, magistral.
Je ne vais rien révéler, volontairement, pour ne pas gâcher la découverte.
Nous sommes plongés au cœur d'une famille qu'on pourrait qualifier de dysfonctionnelle selon les termes à la mode, à moins qu'atypique n'en dise moins en suggérant plus, et que bordélique soit plus cru.
Justement, cru, c'est le registre utilisé pour décrire les relations et rapports ambiants dans ladite cellule familiale.
Un chien - énorme- va débouler dans le jeu de quilles en cours et ça ne va pas être triste : il jouera le rôle de catalyseur ou de révélateur.
Tout va partir en vrille, ce sera à la fois tragique et drôle, percutant et ironique, vachard et incorrect, dans un récit découpé en vignettes, avec des chapitres plutôt courts, numérotés de 1 à 25. Du rythme donc, sans qu'on perde haleine pour autant. Certains moments plus posés, extrêmement flottants et incertains, permettent de saisir ou palper le désespoir.
Le narrateur donne dans l'auto-dérision, c'est le père, écrivain passablement raté, qui confie qu'il entame tout le temps de nouveaux romans. Et tout y passe, les rapports avec son épouse, avec leurs quatre enfants, ce qui constitue inexorablement un tableau désastreux et désabusé des rêves déchus.
Ne pas croire pourtant que l'on referme le livre pratiquement neurasthénique...Non !
Plutôt avec une solide envie de le relire, ce qui ne tardera pas. Sa richesse et sa profondeur permettent me semble-t-il une relecture telle une dégustation.
Et pour finir, j'allais oublier de dire que cela m'a remis en tête qu'un bar nantais porte ce nom !
Et que Stupide, c'est le nom du chien !!!


4 commentaires:

  1. Cher Mister K,
    Attachant, non? :-)
    (Vous m'en voyez ravie et vous en parlez si bien)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci.
      Ce chien m'a conquis, effectivement.
      Et toute sa famille ;-)

      Supprimer
  2. J'y cours ! Et pour Fante-asmer un peu plus, voir l'incontournable Bandini, Demande à la poussière et autres Rêves de Bunker Hill...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'en lirai d'autres, c'est sûr !

      Supprimer