mercredi 25 septembre 2013

Rêvasser

C'est bien l'état plus qu'agréable dans lequel je me trouvais à certains moments, samedi dernier !
Il devait être trois heures, j'étais en excellente compagnie : nous nous promenions, madame K et moi, tranquilles et estivaux, dans l'île de Nantes.
A la recherche de surprenances, comme dans un voyage tout près. C'était bien. L'appareil photo à portée de main.
La suite en deux photos.
Un chat a surgi.



Le chat sur le mur de La Fabrique, lieu culturel de création multimédia.




Plus avant toujours dans l'île, une école.

L'aménagement de l'île s'appuie sur une démarche globale qui me semble intelligemment pensée et réalisée. J'en veux pour marque l'ambiance de l'endroit fort prisé. Vaste et ouvert à tous, il préserve l'histoire aussi en intégrant les anciennes constructions, hangars et autres vestiges de l'activité fluviale. 
J'aime y voir une certaine harmonie où demain, innovant et toujours changeant, y rencontre hier en étant respectueux, sans l'oublier ni le renier.

5 commentaires:

  1. Au fil de sa rêverie, il enfila le pas du chat qui avait une drôle de bobine .


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme un marabout de ficelle étiré.

      Supprimer
  2. Un chat botté de noir, un jour, sur une île de Nantes.
    Surprenant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'autant plus surprenant : il surgit alors que nous savons parfaitement qu'il est là...

      Supprimer