dimanche 1 septembre 2013

Erdre

Des silences s'accumulent porteurs d'espoir.
Une attente muette comme un grondement intérieur sourd.
On distingue l'invisibilité dans son épaisseur affairée sur la scène circulaire plongée dans le noir obscur.

Ces moments se répètent, se renouvellent, inestimables dans leur part d'inconnu.
Passages. Passerelles.

On devine des mouvements.
ILS arrivent.
Prennent place. Pas un mot encore et, déjà, des notes s'élèvent. Premiers accords.
Les premières minutes nous emmènent vers les sommets.
Eux, et nous, n'en descendront pas pendant une heure trente.
Exceptionnel , et tellement simple, comme marcher, ou respirer...


Michel Portal Unit avec Daniel Humair, Bruno Chevillon, Vincent Peirani.
Un reportage sur les RV de l'Erdre ici avec quelques mots de MP (2 premières minutes)


2 commentaires:

  1. Une épaisseur silencieuse et affairée...que c'est bien dit, on la voit.
    Merci pour le lien aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours avec un très grand plaisir Colo ;-)
      Et quel grand moment musical, vraiment !

      Supprimer