jeudi 20 juin 2013

Origines

Si je me souviens bien, j'ai raconté cette histoire dans le courant de l'année dernière pendant les "366 réels à prise rapide". Voici ce que je disais il y a un peu plus d'un an.
J’ai envie de raconter ou révéler une petite histoire (vraie).  
Depuis quelques années (bientôt dix, de manière discontinue) j’ai mené des recherches généalogiques, reprenant à son décès les travaux de mon père. J’ai pu faire des progrès permettant de remonter de 1861 à 1728 grâce à la forte avancée de la numérisation des archives en ligne, notamment à Nice, grâce aussi à une visite au Centre des Archives d’Outre-mer à  Aix-en-Provence (c’était en 2006) et à divers contacts dont le dernier n’est pas le moins surprenant. 
L’an dernier je reçus un message d’une dame qui  travaillait avec un historien niçois et avait consulté notre arbre généalogique en ligne pour des recherches sur Garibaldi.
De message en message, des précisions furent apportées, je pus même corriger certaines erreurs, et c’est ainsi que les derniers progrès furent accomplis, avec la remontée jusqu'en 1623.
Aujourd'hui un site mis en ligne par ses soins il y a quelques jours témoigne de l’opiniâtre travail de fourmi qu’elle a accompli. Il fait apparaître qu’une sœur de mon arrière-arrière-grand-père a eu une fille de Garibaldi.
Avec la dame, nous nous sommes aperçus –incidemment- après plusieurs semaines de correspondance, que nous étions voisins de 3 kilomètres.
Nous nous sommes donc rencontrés et nous l’avons reçue pour le café en septembre dernier avec un très grand plaisir.
Cette répétition n'est pas anodine, évidemment, penserez-vous... Et vous n'aurez pas tort.
En effet, cette histoire un peu surprenante a désormais une suite.
L'historien niçois a poursuivi son travail, faisant équipe avec un confrère italien. Une brochure d'une centaine de pages vient d'être publiée. Et j'en ai reçu un exemplaire ce matin par la poste en gage de remerciements.
Je ne m'y attendais absolument pas. Dans mon esprit je n'ai rien fait de plus que d'aider un peu.
Superbe cadeau en vérité.
C'est à la fois surprenant et émouvant dans ce que cela révèle et scelle de richesse dans le rapport humain, dans le goût du travail bien fait, dans la constance. Je suis touché.


2 commentaires:

  1. En effet un superbe cadeau, la brochure qui reprend ce travail auquel vous avez participé, mais aussi, et surtout, cette amitié ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme une communication souterraine à distance...

      Supprimer