mercredi 3 avril 2013

impressions



 La couleur du printemps 
dévoile ses notes

Clapote l’horizon
pensif

En fond surgit
-furtif- 
un océan d’oiseaux  

8 commentaires:

  1. Ce matin les oiseaux chantaient ... malgré la brume. Depuis un franc soleil a pris le relais !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici pareil pour le soleil et le temps très frais.
      Sans brume toutefois.

      Supprimer
  2. "Clapote l’horizon
    pensif"

    Poète à ses heures sieur K, finement écrit. J'aime beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Colo, à mes heures... !
      Merci !

      Supprimer
  3. Ah ! L'ami K ! Avec tout ce qu'on prend dans la poire dans les médias en ce moment, ça fait du bien de venir chez toi. Ca apaise !

    RépondreSupprimer
  4. Un horizon s'ennuie
    devant la page d'un ciel de papier gris

    (est-ce l' horizon qui pense ou l'homme qui est dubitatif ? ou bien perd t-il ses tifs?)


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle ambiance.
      Je suis pour l'horizon qui pense.

      Supprimer