samedi 6 avril 2013

duo



Un premier extrait du duo Stéphane Kerecki (contrebasse) John Taylor (piano).
L'occasion d'apprécier - j'espère- la très belle image de pochette de l'album.
Je n'hésite pas plus longtemps à dire que la musique jouée est au diapason de cette vue.

J'ai pu faire l'expérience d'aller plus loin que sur disque en allant écouter ce duo sur scène.

L'ambiance promettait d'être douce. Cette promesse fut tenue.
Posées, les notes. Les intervalles de silences étirés. 
La complicité et l'écoute fortes. Sobriété et justesse exemplaires dans le jeu. 
Le duo impressionnant, concert en deux parties, sur des compositions où l'inventivité et la fluidité du pianiste s'arrima et répondit au son et au jeu du contrebassiste, une fondation rythmique étonnante.
Les chevauchées furent intérieures. 


En ces quelques notes et mots, voici une idée partielle, imparfaite, pour dessiner l'excellente soirée passée ce vendredi soir. Soyons francs, tout le monde n'est pas toujours entré dans cet univers et cette esthétique, même si ce ne fut pas mon cas (!), nous étions venus à trois duos pour écouter celui-ci, et je crois avoir saisi qu'à la sortie, nous étions deux enthousiastes, emplis d'une belle émotion, trois ont apprécié même s'il fut noté que la finesse du propos musical méritait d'être dispo(nible)s, et enfin un seul "rejet" (mot trop fort) fut relevé dans la petite bande.
Et pourtant... 

Allez... un autre  là ?


10 commentaires:

  1. Idéal à écouter en regardant tomber la pluie...ce qui est le cas aujourd'hui par ici...mais vivement le soleil!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est revenu aujourd'hui par intermittences, ici.
      Le soleil !

      Supprimer
  2. Jolie mélodie, ça s'écoute aussi au soleil :)

    J'aime beaucoup la contrebasse qui donne une rythmique, un phrasé et une couleur musicale très chaleureuse… Humaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Stéphane Kerecki joue aussi en trio -formation à son nom-.
      L'album Houria (paru il y trois ou quatre ans) dont le titre n'est pas anodin permet d'apprécier dans un contexte différent les qualités de son jeu, que tu cites très justement d'ailleurs.
      L'album est tonique et chaleureux.
      De plus, SK est d'une simplicité et d'une humilité remarquables sur scène.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Je pensais bien que tu apprécierais ;-)

      Supprimer
  4. Superbe ensemble, doux à oreille et à l'esprit, sous le soleil ou sous...la neige cette nuit ici! Oui!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux qu'approuver !
      Et merci pour le lien chez toi, qui permet les ricochets de la découverte !

      Supprimer
  5. Cette musique coule comme l'eau claire à la source. Je la trouve bien apaisante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci du passage, du petit mot et
      ...content que vous appréciiez !

      Supprimer