vendredi 2 novembre 2012

Game

Je n'apprécie pas particulièrement le personnage, qui a tendance à jouer les divas 
paraît-il,  mais cela n'a pas d'importance finalement. Dans sa foisonnante et 
impressionnante discographie, le Jarrett solo avec Radiance (2002) est exceptionnel et 
je précise en passant ne pas disposer d'un exemplaire du fameux Köln concert !
En trio les albums Changeless (1987) et Bye bye Blackbird (1991) tiennent 
le haut du pavé chez moi, et j'aime bien l'album The Out-of-Towners (2001)
dont je mets en partage  It's All in the Game un standard dont je n'imaginais 
pas le nombre de reprises qu'il a suscitées !
 
 


Keith Jarrett piano 
Gary Peacock double bass
Jack de Johnette drums


2 commentaires:

  1. La musique est magnifique, mais les images aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les images sont celles que l'on trouve et bien souvent je préfère n'en pas trouver afin de garder un certain sens de la découverte de la musique.

      Supprimer