lundi 5 novembre 2012

Débuts



L'occasion d'un point dans ma navigation des "366 réels à prise rapide" se présente avec le récent franchissement de la balise marquant les cent derniers messages à venir avec le 266/100, en date du 4 novembre.
Un point en deux parties, en voici la première où j'essaie de recenser ce qui a été mon cheminement...

Épreuve de longue haleine ! Sa fréquence quotidienne est très prégnante si l'on s'y tient à peu près correctement, et c'est ce que j'ai fait en ayant recours à la programmation des messages uniquement en cas d'absence certains week-ends ou bien pour cause de vacances (l’été dernier par exemple).
La technique raisonnée m'a permis pour l'heure de ne pas manquer un jour.
Je joue le jeu d'un exercice où l'on doit faire preuve d'une belle constance. Je suis passé par diverses phases sur le fond et sur la forme, avec chronologiquement, découverte, adaptation, jeu avec la consigne, jeu contre la consigne, fragments de vie au dedans ou au dehors en restant discret, quelques humeurs, des citations et extraits variés (tour à tour musique, poésie, prose...), de franches dérobades (!). Et ces derniers temps ce fut un peu bagarre générale !
J'ai publié le matin, parfois à la mi-journée ou plus tard selon les périodes, la disponibilité, la charge de travail, et ces derniers temps j’ai retrouvé la publication du matin. J'ai abandonné le vécu, le "vif" à un moment car c'était incompatible avec mes journées de travail.  
En résumé j'ai navigué (je présume) un peu partout dans la palette, je devrais dire « ma palette » (laquelle est forcément limitée, restreinte) et je complèterai en disant que j'ai de façon générale dans les billets quotidiens assez peu utilisé l'image ou l'illustration. 
Quant au retour sur les billets, cela peut être une source d’étonnement, car il apparaît que certains billets appellent le commentaire, d'autres pas ou moins, et il est très amusant de constater que les billets les plus commentés ne sont pas ceux auxquels on aurait pensé !
Belle leçon d'humilité et de surprise mêlées, ça vaut la peine rien que pour cela, encore que j'arrive à anticiper que certains billets (expédiés, bâclés, sans inspiration, inintéressants, le tout sans même s'en cacher) auront bien … ce qu'ils méritent !
(à suivre) 

7 commentaires:

  1. Et tu es content, toi, de l'exercice ? Je veux dire, en dehors de "j'ai réussi ceci et bâclé cela", il te plait, ton petit rendez-vous ? Il a changé quelque chose dans ton rapport à l'écriture ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu veux, j'en parle un peu dans la 2e partie (qui sera publiée mercredi, je pense). Pour répondre directement, dans mon rapport à l'écriture, ce petit rendez-vous m'a confirmé le goût pour l'écriture, j'aime vraiment ça, je ne me vois pas ne pas écrire, même si je le fais sans ambition ou prétention littéraire.
      Je m'aperçois que je n'ai pas forcément envie d'écrire au quotidien sous une forme codifiée ou imposée. Je sens depuis quelque temps que j'ai besoin d'espace, le côté farouche et indépendant :))

      Supprimer
  2. J'attends ton billet de mercredi patiemment. Ce rendez-vous quotidien avec l'écriture, ce n'est pas anodin. Moi aussi, je l'ai placé le matin. C'est tout aussi indispensable que la première tasse de café.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Holà, je ne sais si cette attente patiente aura en fin de compte valu le coup ! Nous verrons.
      Quant au matin, il en est ainsi avant tout par commodité chez moi. Et indispensable est un mot trop fort pour moi :)

      Supprimer
  3. Admiration sans borne pour ceux qui réalisent cet exercice quotidiennement. Je vous lis tous les jours, surprise!...je me dis: un jour ils ne trouveront pas d'inspiration, ils sont humains quand même, une mauvaise nuit, un gros rhume, un casse-pieds, que sais-je?
    Bref, j'attends la seconde partie pour, peut-être en dire plus!
    Belle soirée K.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Admiration sans borne est un mot trop fort pour moi ;)
      Bien sûr qu'"on" est humains et, tiens au passage, un casse-pieds ? un rhume ? une mauvaise nuit...? Hop ça fait un billet !!!
      Et c'est ce qui peut poser question en fin de compte ;)
      Belle soirée aussi !

      Supprimer
  4. Il va falloir qu'on fasse attention aux mots qu'on emploie dans nos commentaires si on ne veut pas récolter un "trop fort"!!!

    RépondreSupprimer